Burkina Faso : Les nouvelles conditions d’entrée et de séjour des étrangers détaillées par le Gouvernement

Le projet de loi portant conditions d’entrée et de séjour des étrangers, de sortie des nationaux et des étrangers du territoire national a été adopté par les membres de l’Assemblée Législative de Transition (ALT) du Burkina Faso réunis en séance plénière, ce jeudi 22 février 2024.

Cette loi vient renforcer le dispositif juridique et institutionnel de gestion du flux migratoire au Burkina Faso. À la suite de son adoption, le ministre délégué chargé de la sécurité, Mahamadou Sana, a indiqué que cette loi va renforcer le dispositif de contrôle des frontières. Elle permettra également de lutter efficacement contre le terrorisme et les autres formes de criminalités organisées, selon le ministre.

Par ailleurs, il s’agit d’une loi qui va servir de base juridique aux plateformes électroniques de délivrance des documents de voyage et qui va mieux encadrer l’entrée et le séjour des étrangers, a également indiqué le ministre délégué chargé de la sécurité.

« Il était également temps pour nous de prendre certaines normes de standard internationales et communautaires pour pouvoir actualiser et adapter notre dispositif juridique en matière d’encadrement des entrées et des sorties sur le territoire national. Le deuxième élément, on a voulu également réélire cette loi pour donner plus d’outils juridiques pour mieux lutter efficacement contre le terrorisme », a fait savoir Mahamadou Sana.

Pour l’entrée des nationaux sur le territoire burkinabè, il leur est juste demandé de justifier leur nationalité burkinabè. Pour leur sortie, il leur faut un document de voyage, le Visa de destination et des ordres de mission, les autorisations de congé ainsi que des autorisations de cessation de service pour les agents de la fonction publique.

Pour les étrangers voulant accéder au territoire burkinabè, le ministre a fait savoir qu’il leur faut le eVisa et un titre de séjour.

Lazard KOLA

Faso7

Waongo KOLA

Waongo KOLA est un journaliste burkinabè ayant pour domaine de prédilection les sujets de société, d'économie, de politique et de santé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page