Burkina Faso : La deuxième promotion du programme d’accélération Orange Fab est sortie

Orange Digital Center Burkina Faso a organisé le Demo Day de la deuxième édition de son programme d’accélération Orange Fab, le jeudi 15 février 2024, à son siège. Six mois après avoir accompagné les dirigeants de 5 start-up dans le développement de leurs activités, les responsables d’Orange Digital Center leur ont offert l’opportunité de présenter leurs projets devant des hommes d’affaires et des investisseurs, à travers le Demo Day.

En avril 2023, cinq start-up ont été sélectionnées parmi une centaine de candidats suite à un appel à candidature, afin de bénéficier gratuitement du programme d’accélération. Pendant six mois, elles ont été accompagnées, entre autres, sur le plan stratégique, opérationnel et en leadership, selon Nafila Dabiré, manager de Orange Fab.

Nafila Dabiré parle de Orange Fab-©Faso7

« En plus de l’enveloppe de 5 millions par start-up que nous leur donnons, nous les encourageons également à réaliser des levées de fonds. Donc, lorsque des appels à candidature correspondant à leur domaine et à leurs critères sont lancés, nous les accompagnons dans l’élaboration et la soumission du projet afin de pouvoir lever des fonds », a-t-elle ajouté.

La première solution présentée était la plate-forme Sauvie de Aino Digital. Scarlette Zongo, promotrice de Aino Digital, a expliqué que Sauvie est un système d’alerte et de notification en cas d’urgence. Il est assorti d’un code QR qui peut être intégré sur un porte-clés ou un bracelet. En cas de besoin, ce code permet aux sapeurs-pompiers d’avoir accès aux informations personnelles de l’utilisateur. Cette entreprise a vu sa visibilité s’étendre à l’échelle internationale après l’accélération.

Les responsables de Orange Burkina et les invités suspendus aux lèvres des promoteurs de start-up-©Faso7

Pav Educ a été la deuxième solution présentée. Elle propose la description des programmes éducatifs pour les enfants, à travers des cartes éducatives et des supports numériques. Elle est développée par le Groupe Universal dirigé par Fataou Traoré. Il ressort que cette entreprise a vu son chiffre d’affaires passer de 500 000 FCFA par mois à 2 500 000 FCFA par mois après l’accélération.

En troisième position, les investisseurs et hommes d’affaires invités à ce Demo Day ont découvert Miam Diet. Cette initiative propose des solutions complètes pour une vie saine en offrant une gamme diversifiée de services et de produits axés sur la nutrition et le bien-être. Danielle Bouda en est la promotrice. Grâce à l’accélération, cette entreprise a mieux promu ses produits à travers les outils numériques.

La promotrice de Miam Diet exprime sa reconnaissance-©Faso7

« On a changé de nom grâce à l’accompagnement. Il se trouvait que nos cibles avaient des difficultés à avoir accès à nous avec l’ancien. Aussi, durant ces 6 mois, on a travaillé nuits et jours avec un coach en stratégie opérationnel et en leadership. Sur le volet du leadership, toute l’équipe de Miam Diet a bénéficié d’un accompagnement afin de mieux comprendre le concept et les besoins des clients. Sur le volet opérationnel, il a été développé une application mobile à travers laquelle notre clientèle pourra nous retrouver facilement », a témoigné la promotrice de Miam Diet.

Ensuite, Rachid Yanogo a fait le pitch pour sa start-up dénommée Sinaly Corp. C’est une entreprise évoluant dans le domaine de la mécatronique qui conceptualise et fabrique des machines et autres. Sinaly Corp, qui avait des difficultés à se positionner, se positionne à présent comme un apporteur de solutions.

« Plus de start-up seront accompagnées »

En dernier lieu, Sylvestre Coulibaly a fait découvrir son projet Solar Dev aux invités. Il s’agit d’un projet qui a pour objectif de promouvoir le développement des infrastructures à travers l’énergie solaire au Burkina Faso. Cette start-up, qui était limitée à collaborer principalement avec les entreprises, collabore à présent également avec les particuliers après l’accompagnement.

Chacun des entrepreneurs a exprimé sa reconnaissance à Orange Digital Center Burkina Faso pour l’accompagnement. Ils sont désormais sous la tutelle de mentors et ont reçu des ordinateurs.

Rendez-vous est donné pour la troisième édition. Minata Traoré, manager d’Orange Digital Center dont Orange Fab est une composante, a annoncé des innovations. « Orange s’est inscrit dans une dynamique très pérenne de continuer à appuyer le développement du Burkina Faso. Nous sommes en train de dupliquer Orange Digital Center en partenariat avec les grandes universités au-delà de Ouagadougou. Plus de start-up seront accompagnées, plus de jeunes seront accompagnés et plus de jeunes filles seront initiées aux métiers du digital », a-t-elle fait savoir.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page