Rétrécissement de l’espace civique au Burkina Faso : La CNDH en colloque à Ouagadougou

La Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) a tenu un atelier de revue à mi-parcours de la mise en œuvre des recommandations issues du forum national des défenseurs des droits humains ce samedi 9 décembre 2023. Une activité qui s’est tenue en marge de la journée internationale des Défenseurs des droits humains. « Rétrécissement de l’espace civique au Burkina Faso : quel impact sur la protection des défenseurs des droits humains ? », tel est le thème du présent atelier.

Faire l’état des lieux de la mise en œuvre des recommandations issues du forum national des défenseurs des droits humains (FNDDH) 2022 dans l’optique de renforcer la protection des Défenseurs des droits humains (DDH), est l’objectif visé par le présent atelier de revue à mi-parcours de la mise en œuvre des recommandations issues dudit forum.

Spécifiquement, il s’est agi entre autres de faire le point des recommandations mises en œuvre et non encore mises en œuvre ou en cours de mise en œuvre et identifier les difficultés de mise en œuvre des recommandations, les mesures ou les actions permettant la mise en œuvre des recommandations non mises œuvre.

Selon la présidente de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) Gonta Alida Henriette Da, la tenue de l’atelier s’est avérée nécessaire. Pour elle, le thème retenu pour la rencontre est un coup à la situation actuelle des droits humains au Burkina Faso en période de crise sécuritaire. Une manière de réfléchir sur l’impact de cette crise sur les droits humains et leurs défenseurs.

« Je voudrais vous inviter à participer activement à ces travaux de réflexion afin de faire des contributions de sorte qu’au sortir de cet atelier des pistes de solutions soient trouvées pour une protection plus accrue des défenseurs des droits humains au Burkina Faso », a-t-elle laissé entendre avant d’ajouter que la CNDH sera toujours aux côtés des défenseurs des droits humains pour le renforcement du respect et de la protection des droits humains.

Pour sa part, Zeinab Hamza Diaby, la représentante pays du bureau du Haut-commissariat des nations unies aux droits de l’homme (HCDH) a déclaré que la tenue de la présente rencontre est bénéfique pour la CNDH. Selon ses dires, la question de l’espace civique est un pilier du HCDH.

« Pour le Haut-commissariat des nations unies aux droits de l’homme, l’espace civique est l’environnement qui permet à la société civile de jouer un rôle dans la vie politique, économique et sociale. Il est indispensable pour assurer une participation effective des individus à l’élaboration et la mise en œuvre des politiques qui affectent leurs vies », a-t-elle fait savoir.

L’atelier a connu la participation d’environ 90 personnes et 3 communications en rapport avec le thème ont été données. Il s’agit du Rétrécissement de l’espace civique, Présentation de la synthèse des recommandations issues des fora et l’état de mise en œuvre des recommandations issues des fora.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page