Burkina Faso : L’Etat se dote d’un moyen pour poursuivre les agents indélicats

En Conseil des ministres, le 6 décembre 2023, un décret portant Conditions d’exercice de l’action récursoire a été adopté. Ce texte entend renforcer l’état de discipline, de professionnalisme et de rigueur dans l’administration publique burkinabè.

« Si un agent de l’Etat qui agit au nom de l’Etat venait à prendre une décision qui a un impact négatif sur autrui, si autrui porte plainte en justice par rapport à cette décision et si toutefois la justice donnait raison à autrui, l’Etat doit prendre toutes ses responsabilités pour régler. Mais l’Etat va se retourner contre cet agent indélicat qui a agi sans professionnalisme, sans discipline et sans rigueur », a commenté Bassolma Bazié, Ministre d’Etat, ministre chargé de la Fonction publique, à propos de ce décret.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page