Protection des civils en contexte d’insécurité : L’ONG néerlandaise PAX veut renforcer la collaboration entre les acteurs de la société civile d’Afrique de l’Ouest

L’ONG néerlandaise PAX organise du 5 au 6 décembre 2023, un atelier régional de discussion et de formation en plaidoyer au profit des acteurs de la société civile du Sahel. Cet atelier, qui réunit environ une trentaine de participants, a pour objectif de renforcer la collaboration entre les acteurs de la société civile de l’Afrique de l’Ouest, notamment les pays du Sahel et du Golfe de Guinée affectés par les crises sécuritaires.

Ce sont environ une trentaine de participants, venus du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Mali, du Niger et du Togo qui prendront part, durant deux à l’atelier régional de discussion et de formation en plaidoyer. A l’ouverture, une communication a été faite par Victor Patrick Sandwidi, Conseiller politique/point focal Alerte précoce de la CEDEAO au Burkina Faso. Sa communication a porté sur « Le rôle et les actions de la CEDEAO dans la prévention et la gestion du terrorisme au Sahel ».

Selon ses explications, la CEDEAO a mené plusieurs actions dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. Il s’agit de plusieurs appuis financiers, de l’identification de centre d’excellence en formation des troupes contre le terrorisme, des formations, des appuis humanitaires et en matière d’éducation en situation d’urgence.

Une photo de famille des participants à l’atelier -©Faso7

Cet présent atelier vise à renforcer la collaboration entre les acteurs de la société civile Ouest-africains affectés par les crises sécuritaires. Il s’agira de faciliter les échanges entre les acteurs locaux sur l’engagement de l’Union européenne (UE) et de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), en matière de sécurité. Il sera question d’établir une compréhension commune des menaces de la sécurité et des meilleures pratiques et de proposer des mesures efficaces pour s’attaquer aux causes profondes de l’insécurité. Cet atelier sera par ailleurs l’occasion pour les participants de générer des leçons apprises et des politiques pour un engagement plus important et plus significatif au Sahel et dans le golfe de Guinée.

Cette activité, selon Roger Minoungou, directeur pays PAX au Burkina Faso, vise à mobiliser les acteurs de la société civile de l’Afrique de l’Ouest dans le but de mener des dialogues structurés, constructifs avec les États du Sahel et du Golfe de Guinée ainsi que les partenaires internationaux intervenant dans la prévention et la gestion de crise. Plus loin, il a fait savoir que cet atelier est un cadre de partage d’expériences et de bonnes pratiques pour lutter contre le terroriste.

Roger Minoungou, directeur pays PAX au Burkina Faso -©Faso7

« Nous avons vu depuis quelques années que les États comme le Burkina Faso, le Mali et le Niger font face à la crise terroriste et il y a beaucoup de leçons qui ont été apprises. Il y a également eu beaucoup de choses qui ont été faites avec des forces et des faiblesses et c’est pour cela que nous avons voulu inviter les Etats des pays du Golfe pour lesquels ou sur lesquels la crise est en train de migrer pour que les acteurs puissent partager les leçons apprises mais aussi anticiper afin que ces Etats ne connaissent pas le même sort que nos Etats », a-t-il indiqué.

Pesce Hounyo, journaliste/manager au média en ligne « Reporter Bénin Monde » est une participante venue de la République du Bénin. Remerciant les organisateurs de cet atelier, elle a laissé entendre que cette activité permet une implication de la société civile dans la lutte contre le terroriste.

Pesce Hounyo , participante-©Faso7

« Lorsqu’on m’a parlé d’un atelier du genre, je me suis dit tient ! Je veux bien y aller. Je veux bien voir si les acteurs de la société civile appréhendent au mieux leur responsabilité parce que les premières victimes du terrorisme ce sont les citoyens. Et les citoyens, ce sont nous les acteurs de la société civile et si dans cette lutte, nous n’avons pas un fort rôle ça devient compliqué », s’est-elle exprimée.

Lazard KOLA

Faso7

Waongo KOLA

Waongo KOLA est un journaliste burkinabè ayant pour domaine de prédilection les sujets de société, d'économie, de politique et de santé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page