« Take Over Plan » de Plan International Burkina : Melika Zamtako dans la peau de l’Ambassadrice de Suède

Plan International Burkina a organisé ce mercredi 29 novembre 2023, à Ouagadougou, une activité dénommée « Take Over Plan », à l’Ambassade de Suède au Burkina, à l’occasion de la commémoration de la Journée internationale de la jeune fille. Il s’agit d’une initiative qui permet à la jeune Myriam Melika Zamtako d’incarner le rôle de l’Ambassadrice de Suède au Burkina Faso.

Dans son rôle de nouvelle Ambassadrice de Suède avec résidence à Ouagadougou, l’étudiante en 3e année de communication, Myriam Melika Zamtako, a dirigé la réunion du personnel de l’Ambassade de Suède. Selon elle, c’est une fierté de jouer le rôle d’une Ambassadrice et se sent devenir Ambassadrice un jour.

« Je veux passer du rêve à la réalité. Un jour, j’espère être une Ambassadrice. C’est une belle initiative de permettre aux jeunes filles de s’exprimer parce que c’est le monde professionnel donc m’asseoir auprès des grandes autorités, prendre la parole, est une belle initiative. Et cela renforce notre leadership, notre confiance en soi. Cela nous motive à devenir un jour comme eux », s’est-elle exprimée.

« Un jour j’espère être une Ambassadrice », Myriam Melika Zamtako, nouvelle Ambassadrice de l’activité « Take Over Plan ».

De l’avis de la Cheffe de coopération, cheffe de mission adjoint à l’Ambassade de Suède, Helen Holm, cette initiative est celle de Plan International, mais entre en droite ligne avec les actions menées par la Suède avec des partenaires telles que les ONG et les autorités au Burkina Faso, pour promouvoir l’égalité entre les genres.

« Je suis très heureuse d’être avec Madame Myriam, jeune Ambassadrice pour la journée chez nous. Elle est venue ici pour conduire notre réunion de tout le personnel, ce matin. On vient de commencer notre réunion, Myriam a déjà pris la parole. Elle a déjà bien conduit la réunion. On voit facilement qu’elle est une étudiante de 3e année de communication. Elle a su bien présentée », s’est-elle réjouie.

« Elle a déjà bien conduit la réunion », Helen Holm Cheffe de coopération, cheffe de mission adjoint à l’Ambassade de Suède.

L’initiative de Plan International « Les filles prennent le relais », rentre dans le cadre de la Journée internationale de la jeune fille. Selon Kobo Maurice Ouédraogo, directeur du développement des programmes et de l’influence par intérim de Plan Burkina, au niveau international, depuis quelques années, Plan international travaille à promouvoir l’égalité homme-femme et cette initiative entre dans le cadre de cette activité.

« Incarner le rôle d’ambassadrice, c’est aussi un appel à toutes les jeunes filles de pouvoir s’exprimer, affirmer leur leadership. Je crois que le leadership féminin commence par la jeune fille, commence par le jeune âge et je crois que tous les rouages, tous les instruments que nous les adultes pouvons donner aux jeunes filles peuvent être utilisés pour promouvoir l’égalité entre les filles et les garçons », a déclaré le directeur du développement des programmes et de l’influence par intérim de Plan Burkina.

« Incarner le rôle d’ambassadrice, c’est aussi un appel à toutes les jeunes filles de pouvoir s’exprimer, affirmer leur leadership »,Kobo Maurice Ouédraogo, directeur du développement des programmes et de l’influence par intérim de Plan Burkina.

Selon lui, les objectifs recherchés consistent à donner l’opportunité aux jeunes filles de pouvoir grandir, s’épanouir et jouer un rôle dans la société.

« Au niveau du Burkina par exemple, il y a 52 % de femmes/filles et dans les rouages de la décision, les rouages de leadership, on voit très peu de femme alors qu’elles ont des capacités énormes, des capacités qu’elles peuvent utiliser pour aider à la construction d’une nation. C’est l’opportunité que nous donnons en tant que Plan International avec l’appui des structures, des pays comme la Suède à travers l’Ambassade de Suède au Burkina, pour donner cette chance aux jeunes filles, de pouvoir s’exprimer », a informé Kobo Maurice Ouédraogo.

A travers cette activité, Plan Burkina donne ainsi une image aux jeunes filles qui verront cette information d’avoir l’ambition de jouer ce rôle. « Je suis pleinement satisfait, parce que la jeune fille qui a joué le rôle d’Ambassadrice ce matin a vraiment donné pleine satisfaction. On se voyait déjà à une réunion réelle », a-t-il conclu.

Il faut noter que cette activité fait partie de nombreuses activités. Plan Burkina dispose de plusieurs programmes, des axes de stratégie qui promeuvent l’égalité entre la jeune fille et le jeune garçon.

Au niveau mondial, Plan international travaille à donner l’opportunité aux jeunes filles de pouvoir jouer leur leadership. Au niveau national, plusieurs activités et projets existent. Ils passent par l’éducation à la base, au niveau primaire, secondaire et supérieur. Ils passent également par l’emploi des jeunes et la promotion de la santé sexuelle et reproductive.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page