Journée mondiale de lutte contre le Sida 2023 : Le SP/CNLS-IST veut plaider pour le renforcement du leadership communautaire

La commémoration de la Journée mondiale de lutte contre le Sida (JMS) 2023 se fera au Burkina Faso, le 2 décembre 2023, à Ouagadougou. L’annonce a été faite, ce mercredi 29 novembre 2023, au cours d’une conférence de presse animée par le Secrétariat permanent du Centre national de lutte contre le SIDA et les Infections sexuellement transmissibles (SP/CNLS-IST).

Communément célébrée le 1er décembre de chaque année, le Burkina Faso va commémorer la Journée mondiale de lutte contre le SIDA le 2 décembre 2023 au siège du SP/CNLS-IST. L’activité en question sera placée sous le thème : « Renforcer le leadership communautaire pour mettre fin au Sida ». Cette journée, selon Dr Seydou Ouattara, secrétaire permanent du SP/CNLS-IST, vise à rappeler à la population l’existence de l’épidémie du VIH dans le monde. A ce sujet, il a fait savoir que cela est une opportunité de renouveler un plaidoyer auprès des partenaires techniques et financiers pour plus d’engagement en faveur de la lutte contre le VIH, le Sida et les IST, avec un accent sur le dépistage.

« L’engagement des communautés dans la lutte contre le VIH, le Sida et les IST dans notre pays est une réalité indéniable. Dans le domaine de la prévention, elles sont au premier rang avec les activités de sensibilisation, de conseil-dépistage et d’orientation des populations, auxquelles elles sont les plus proches. Leur engagement va encore plus loin et embrasse le secteur de la prise en charge médicale et psychosociale », a-t-il indiqué.

Dr Seydou Ouattara, Secrétaire permanent du Secrétariat permanent du Centre national de lutte contre le SIDA et les IST -©Faso7

Selon les dires du Dr Seydou Ouattara, le rapport de 2022 de l’ONUSIDA révèle que le taux de prévalence pour ce qui concerne le Burkina Faso se situe à 0,6% dans la population générale de 15 à 49 ans. Toujours selon le rapport, le nombre de personnes infectées est de 97 000, dont 56% de femmes et 10 000 enfants. Les nouvelles infections sont estimées à 1 900 et les décès liés au VIH sont estimés à 2 600.

Même si le taux de prévalence est en baisse au Burkina Faso, le Secrétaire permanent du SP/CNLS-IST n’a pas manqué de rappeler que la lutte contre le VIH nécessite l’implication et l’accompagnement des partenaires techniques et financiers, des gouvernements, ainsi que de la population. « La Journée mondiale de lutte contre le Sida a toujours sa place aujourd’hui. Elle rappelle à la population et aux gouvernements que le VIH n’a pas disparu. L’augmentation du financement de la riposte au SIDA, la sensibilisation accrue concernant l’impact du VIH sur la vie des personnes, l’éradication de la stigmatisation/discrimination et aussi l’amélioration de la qualité de vie des personnes vivant avec le VIH restent essentiels », s’est-il exprimé.

De son côté, Dr Salam Derme a laissé entendre que le CNLS-IST entend intensifier des actions de prévention afin d’éviter les nouvelles infections au niveau de la jeunesse et d’intensifier les traitements du VIH. « Actuellement, nous avons au plan national en fin 2022 ; 78 511 personnes vivantes avec le VIH sous traitement antirétroviral. C’est une infection chronique. Le traitement ne permet pas d’éliminer tout le virus dans le sang donc, un portage à vie jusqu’à présent. Nous devrons nous investir davantage pour éviter que de nouvelles personnes ne soient infectées notamment au niveau de la jeune génération », a-t-il indiqué.

Il faut noter que la commémoration de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA sera placée sous le Haut patronage du Capitaine Ibrahim Traoré, président de la Transition, Chef de l’Etat et président du CNLS-IST.

Lazard KOLA

Faso7

Waongo KOLA

Waongo KOLA est un journaliste burkinabè ayant pour domaine de prédilection les sujets de société, d'économie, de politique et de santé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page