Burkina Faso : La Semaine nationale de l’éducation (SNE) lancée par le CCEB-B à Ouagadougou

Afin de rendre hommage aux acteurs du monde de l’éducation au Burkina Faso, le Cadre de concertation des ONG et Associations Actives en Education de Base au Burkina Faso (CCEB-B) a initié la Semaine nationale de l’éducation (SNE). La première édition a été lancée dans l’enceinte à Ouagadougou, dans l’enceinte des écoles Sighnonghin A et B du CCEB Ouaga III, ce jeudi 26 octobre 2023.

« Contributions de la société civile à la résilience de l’éducation burkinabè en situation d’urgence : Acquis, défis et perspectives », c’est sous ce thème que se tient la première édition de la Semaine nationale de l’éducation (SNE).

Organisée par le Cadre de concertation des ONG et Associations Actives en Éducation de Base au Burkina Faso (CCEB-BF) avec l’accompagnement des partenaires techniques et financiers, il s’agit d’une initiative qui consiste à mettre en lumière tous les acteurs de l’éducation qui travaillent à offrir une éducation de qualité aux enfants burkinabè, l’avenir de demain, selon Constant Zango, président du conseil d’administration du CCEB-BF.

« Nous avons constaté que malgré la situation difficile il y a des hommes et femmes qui continuent de se battre pour que l’éducation ne tombe pas. Et c’est cet état d’esprit qui nous a interpellé et nous avons décidé de tenir cette semaine, car cela nous permettra de réfléchir et surtout de magnifier ces Hommes », a-t-il soutenu.

Très engagé aux côtés des acteurs de l’éducation, le ministre chargé de l’éducation nationale était présent à la cérémonie de lancement de la première édition de la SNE. Pour André Joseph Ouédraogo, la Semaine nationale de l’éducation « s’inscrit dans la dynamique de la reconquête du territoire national et magnifie les acteurs de l’éducation formelle, de l’éducation non-formelle et de l’éducation inclusive ».

Par ailleurs, le ministre dit être convaincu que le CCEB-BF à travers ses actions innovantes, va contribuer pour le développement d’une éducation de qualité au Burkina Faso. 

La coopération suisse au Burkina Faso a aussi décidé d’accompagner cette initiative. « Nous saluons cet événement. Ça permet d’une part de mettre ensemble les acteurs qui prennent des initiatives extrêmement importantes dans ce secteur ainsi que les partenaires techniques et financiers afin que nous puissions tous collaborer ensemble », a expliqué Pierre Cister, Chef de la coopération suppléant de la coopération suisse au Burkina Faso.

Plusieurs activités sont prévues pour cette première édition du SNE. Il s’agit entre autres de tenir dans toutes les écoles du Burkina Faso, des panels, des expositions et une soirée de gala.

L’inspectrice de la CCEB Ouaga III, Mme Kabré, a saisi l’occasion pour exprimer au ministre chargé de l’éducation nationale, certaines difficultés auxquelles sont confrontées les écoles Sighnonghin A et B. Il s’agit du manque de clôtures, le manque de bâtiments et du manque d’un jardin scolaire. Le ministre André Joseph Ouédraogo a promis de donner des instructions aux services techniques de son département afin que ces doléances puissent trouver satisfaction.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page