Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO) : Les consultations publiques du 4e plan d’action lancées

Les consultations publiques pour la Co-création du 4e plan d’action national 2023-2025 du partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO), dans la région du Centre, ont été lancées ce lundi 16 octobre 2023, à Ouagadougou. Il s’agit d’examiner ce plan d’action 2023-2025, pour prendre en compte les aspirations des populations.

Le partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO) est une initiative internationale multipartite lancée en 2011, pour promouvoir la transparence de l’action publique, à améliorer la participation citoyenne et à combattre la corruption dans un esprit de collaboration avec les acteurs non-étatiques. Le gouvernement du Burkina Faso a adhéré à ce PGO en décembre 2016.

En adhérant à ce PGO, 3 plans d’action nationaux ont été adoptés. Le premier plan d’action a couvert la période 2017-2019, le 2e a couvert la période 2019-2021 et le 3e, la période 2021-2023. A la fin de ce 3e plan d’action, un 4e plan d’action est en cours d’élaboration, d’où la rencontre pour impliquer toutes les populations à la base, recueillir leurs préoccupations qui seront traduites au niveau de ce 4e plan.

Selon le gouverneur de la région du Centre, Abdoulaye Bassinga, pour l’élaboration du 4e plan, il faut un bilan du 3e plan pour tirer les acquis, noter naturellement les insuffisances et les corriger afin que le 4e plan puisse avoir des résultats significatifs.

« Nous allons regarder, voir un peu les difficultés qui ont émaillés la mise en œuvre de ce 3e plan, pour nous permettre d’exécuter au mieux le 4e plan », Abdoulaye Bassinga, gouverneur de la région du Centre.

« Au niveau du 3e plan, il y avait jusqu’à 9 actions qui ont été inscrites, mais à ce jour, quand on fait un bilan à mi-parcours, nous sommes à 72%. C’est un fort taux encourageant. Cependant, nous allons regarder, voir un peu les difficultés qui ont émaillé la mise en œuvre de ce 3e plan, pour nous permettre d’exécuter au mieux le 4e plan, pour que nous ayons un taux relativement encourageant », a-t-il déclaré.

Sidi Barry, Secrétaire permanant de la modernisation de l’administration de la bonne gouvernance, a informé que le 4e plan, en cours d’élaboration mettra l’accent sur les défis urgents  dont la question sécuritaire. « Nous aurons aussi un volet assez pertinent tel que la question humanitaire, mais également des thématiques de l’heure telles que les questions de lutte contre la corruption, l’efficacité de l’administration, le renforcement de la transparence, mais aussi les aspects liés à la démocratie, à la participation citoyenne ou redevabilité », a-t-il noté.

Sidi Barry, Secrétaire permanant de la modernisation de l’administration de la bonne gouvernance, a informé que le 4e plan, en cours d’élaboration mettra l’accent sur les défis urgents  dont la  question sécuritaire.

Il faut noter que le partenariat pour un gouvernement ouvert est une forme de gouvernance vertueuse par le bas et qui a pour particularité la prise en compte des aspirations ou des préoccupations des populations vers le sommet. Ainsi, ces préoccupations sont traduites sous forme d’action à mettre en œuvre. Ce partenariat vise à promouvoir la transparence, la participation citoyenne, l’accès à l’information, mais aussi des aspects de l’efficacité de l’administration.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page