7e édition du prix PaxSahel : Les journalistes appelés à compétir pour le vivre-ensemble

Dans le cadre du projet dénommé « Appui aux médias pour la prévention et la gestion des conflits au Burkina Faso » initié par le Réseau d’initiative de journalistes (RIJ) et le deutsche Welle Académie, le comité d’organisation du prix PaxSahel pour le journalisme sensible aux conflits (JSC), a annoncé les couleurs de la 7e édition de la compétition qui récompense les journalistes qui œuvrent au traitement des informations en lien avec les crises et les conflits, le 12 octobre 2023 à Ouagadougou.

Initié par le RIJ en 2017, le prix PaxSahel, a pour objectif de promouvoir l’excellence des journalistes en matière de traitement des informations en lien avec les conflits et les crises qui sont source de dégradation de la cohésion sociale. Pour le RIJ, l’objectif recherché à travers ce concours est de mettre les médias à contribution afin qu’ils puissent être vecteurs du vivre-ensemble au sein des populations.

A cette 7e édition qui s’ouvre aux journalistes du Burkina Faso, du Mali et du Niger, les œuvres devront être publiées entre le 1er octobre 2022 et le 10 octobre 2023. Aussi, ces journalistes devront justifier leur appartenance ou leur collaboration avec un organe de presse et devront avoir un synopsis détaillé de leur production à savoir le thème, le titre, le résumé et la date de publication ou de diffusion de l’œuvre. Ainsi un jury composé de professionnels des médias et des experts aux questions des conflits, analyseront l’ensemble des œuvres pour en retenir les trois meilleurs dans les catégories télédiffusion/ Mobil journalism (MoJo), Radiodiffusion et presse écrite/presse en ligne.

« Le prix PaxSahel pour le journalisme sensible aux conflits se veut être une innovation dans le champ du développement des médias des trois pays (Burkina Faso, Mali, Niger ndlr). Dans un contexte où ces trois pays du Sahel semblent s’installer dans une crise d’insécurité, s’intéresser aux rôles que peuvent jouer les médias dans la recherche de solutions durables pour la paix et développement n’est pas une entreprise vaine. En effet, selon l’utilisation qui en est faite, les médias peuvent être vecteurs d’un vivre-ensemble harmonieux ou être des acteurs aggravants de situations conflictuelles », a déclaré Marc N’Do secrétaire général du RIJ.

A cette édition 2023, deux prix spéciaux seront décernés au meilleur journaliste pour sa production en lien avec la thématique du concours. Il s’agit du prix spécial Koffi-Ametepe pour l’intégration, en hommage au premier coordonnateur du RIJ. A cela, s’ajoute le prix spécial d’encouragement décerné par le comité national de coordination des actions du G5 Sahel/Burkina pour l’œuvre qui aura retenu l’attention du jury en matière de traitement de l’information en lien avec les missions du G5 Sahel.

Les candidatures pour le prix PaxSahel sont recevables du 13 octobre au 20 novembre 2023 sur paxsahel@gmail.com ou physiquement au siège du RIJ non loin de la mairie de Bogodogo. La cérémonie de récompense se tiendra le 1er décembre 2023.

Cheick Habib Désiré BAYILI (Stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page