Africa Global Logistics (AGL) ouvre ses portes à la presse des pays de l’hinterland à Abidjan

Port-Bouët, Abidjan (Côte d’Ivoire) – En marge de la 6e édition du Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales d’Abidjan, SARA, qui s’est tenue du vendredi 29 septembre au samedi 07 octobre 2023, Africa Global Logistics (AGL) partenaire de cet évènement a organisé le jeudi 05 octobre 2023, une visite presse sur les installations de sa filiale Côte d’Ivoire Terminal et de sa base de logistique contractuelle Aerohub, situées respectivement sur les domaines portuaires et aéroportuaires de la capitale économique ivoirienne. Ce tour d’horizon guidé par les premiers responsables de ces infrastructures fut un excellent cadre d’échanges et une opportunité pour Faso7 de s’imprégner du rôle majeur de cet important groupe, bien au-delà de l’économie ivoirienne, mais également, au profit de la croissance des pays de l’hinterland, notamment, le Burkina Faso. Immersion !

Tout commence en Côte d’Ivoire Terminal (CIT), dans la zone portuaire d’Abidjan, à Vridi, dans la commune de Treichville. Pendant une trentaine de minutes, le Directeur Général Koen De Backker, se prêtant à l’exercice, conduit les journalistes le long des points stratégiques des installations de son entreprise. D’abord une dose de rappel au cours de laquelle le patron des lieux est revenu sur la convention de concession signée en 2013 avec l’Etat de Côte d’Ivoire, faisant de Côte d’Ivoire Terminal, le concessionnaire du second Terminal à conteneurs du port d’Abidjan.

Premier terminal de transbordement du port Autonome d’Abidjan, Côte d’Ivoire Terminal, permet, aux dires de Koen De Backker, d’accroitre les échanges dans la sous-région et contribue avec un fort impact au dynamisme des corridors Côte d’Ivoire/Burkina Faso/Mali, à travers l’accroissement du trafic de marchandises par voie maritime en Côte d’Ivoire et la sous-région.

Son expertise dans la gestion des chaînes logistiques et le Global Trade est marquée par l’acquisition d’équipements technologiques de dernières générations qui ont pour principaux avantages : Sécurité et efficacité des opérations.  

« Aujourd’hui, il n’est plus question d’échanger des documents à la guérite comme par le passé. Ce n’est plus le cas. Dorénavant, tous les documents sont pré-enregistrés et le chauffeur de camion qui vient chercher ou déposer son container est enrôlé et soumis à une vérification de l’identité du chauffeur (…). Le camion et la transaction ayant été enregistrés préalablement sur une plateforme », l’explique Koen De Backker.   

Le terminal se distingue également par son système de rendez-vous pour les visites des camions sur le terminal ainsi que la couverture à 100 % du terminal par le réseau WIFI qui facilite le balayage de l’ensemble de cette superficie par environ 150 caméras de surveillance. Le terminal est par ailleurs équipé d’une flotte 100% électrique de portiques de quais, de portiques de parcs et de tracteurs portuaires, sans émission de gaz à effet de serre et de nuisance sonore, la preuve de l’engagement de la compagnie à la protection durable de l’environnement qui est de ses 4 axes essentiels de sa politique de  développement durable à côté du social, de la  gouvernance et de l’économie. « L’ambition du groupe est que d’ici 2040 toutes nos activités soient entièrement décarbonisées ; c’est-à-dire plus aucune émission de Co2 sachant que l’industrie portuaire est responsable de 4% des émissions de gaz à effet de serre. Et 4 %, c’est énorme. Pour y arriver cela demande beaucoup d’investissements et le Groupe y est engagé », a insisté le Directeur Général.

Burkina Faso et le développement du commerce sous-régional au cœur des actions de Côte d’Ivoire Terminal.  

Les installations de Côte d’Ivoire Terminal s’étendent sur près d’une quarantaine d’hectares qui a plein régime permettra de traiter entre 1,3 et 1,5 million de containers par an. « A ce jour, nos équipements nous permettent d’en traiter 950.000 containers et nous continuons de renforcer notre dispositif pour atteindre les 1,5 million », précise Koen De Backker qui s’est réjoui par ailleurs, de la connexion de son terminal au réseau ferroviaire qui facilite l’acheminement des marchandises débarquées chez Côte d’Ivoire Terminal vers le Burkina Faso, grâce à la société Sitarail, une autre filiale du Groupe AGL.         

Selon Koen De Backker qui s’est félicité de l’excellente collaboration avec le Conseil Burkinabè des Chargeur (CBC), dont il a rencontré les responsables lors de son dernier voyage au Burkina Faso. Il a par contre rappelé les attentes des membres de cette importante organisation économique qui se résument en « plus d’efficacité ». « Nous sommes conscients des attentes du CBC vis-à-vis de Côte d’Ivoire Terminal qui joue un rôle clé dans la prospérité économique du Burkina Faso et le développement du commerce sous-régional », a reconnu Koen De Backker.

Côte d’Ivoire Terminal distinguée meilleure entreprise pourvoyeuse d’emplois décents en Côte d’Ivoire en 2023

C’est avec fierté que le Directeur Général de Côte d’Ivoire Terminal (CIT), Koen De Backker, a fait mention du Prix National d’Excellence (édition 2023) de la meilleure entreprise pourvoyeuse d’emplois décents en Côte d’Ivoire décerné à son entreprise, le 05 septembre dernier par le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara.

En effet, depuis 2020, l’entreprise a recruté plus de 400 collaborateurs directs et a permis à une centaine de sous-traitants de mobiliser plus de 2 000 employés indirects. Elle a ainsi mis en place un cadre d’expression professionnel de qualité, investi dans la modernisation de ses processus et de ses équipements avec un accent porté sur la formation à travers des programmes spécifiques qui sont mis en œuvre avec le concours du Centre de formation professionnelle aux métiers portuaires (CFPP) d’AGL à Abidjan.

Aerohub, la pépite logistique de AGL

Après Côte d’Ivoire Terminal, nous mettons le cap sur l’aéroport International Félix Houphouët Boigny d’Abidjan (AERIA) et à proximité du Port Autonome d’Abidjan (PAA), où nous visitons l’Aerohub, une infrastructure qui bénéficie d’un emplacement stratégique faisant d’elle un point de connexion entre les flux maritimes ou aériens et les consommateurs.

Ici à Aérohub, nous sommes guidés par David Aliali, Manager de la Logistique Contractuelle chez AGL Côte d’Ivoire qui nous explique que « Ce hub logistique a pour vocation de recevoir, stocker et distribuer au sein de sa plateforme tri-température (surgelé, froid positif, température ambiante), des marchandises destinées au marché ivoirien et sous régional », explique-t-il avec pédagogie pour en faire cerner l’activité.

Avec cette infrastructure de dernière génération, AGL participe davantage au développement économique de la Côte d’Ivoire et consolide son leadership dans les offres de services logistiques dans la sous-région ouest-africaine et favorise les échanges interafricains, en clair, AGL souhaite prendre toute sa place en tant qu’accélérateur pour le marché commun africain.

Olivier Yobouet, le responsable des opérations logistiques nous en dit plus sur les installations de Aerohub : « Aerohub s’étend sur une superficie de 15 000 m² dont 6 000 déjà opérationnels à travers 4 800 m² de zone de stockage à température ambiante et 1 200 m² de zone réfrigérée dont 600m² de chambre froide négative (-20°), 300 m² de chambre froide positive (+1, +8°) et 300m² de dalle d’éclatement pour les produits frais, 800 palettiers permettant une capacité de stockage de 6 500 emplacements à date puis 15 000 à terme. Aerohub est équipé de 8 quais niveleurs avec portes motorisées dont 3 équipées de sas d’étanchéité pour maintenir la chaîne du froid et 2 rampes d’accès de plein pied», détaille-t-il à ses visiteurs de la presse.

Avec cette nouvelle plateforme multimodale, AGL offre des services logistiques apportant une solution logistique sur-mesure pour les acteurs de la grande distribution, l’industrie pharmaceutique, les télécommunications, la restauration, etc. avec des synergies opérationnelles mises au service des opérateurs de la Côte d’Ivoire et de la sous-région pour garantir une maîtrise de leurs coûts logistiques.

Aerohub se veut être en définitive, un pôle logistique multimodal de référence au service du développement de l’Afrique de l’ouest.

Juan Carlos GAUZE pour Faso7 à Abidjan, Côte d’Ivoire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page