Ordre des Urbanistes du Burkina : Les membres du bureau du deuxième conseil installés

Le bureau du deuxième conseil de l’Ordre des Urbanistes du Burkina (OUB) a été installé, ce mercredi 04 octobre 2023, à Ouagadougou. Au nombre de sept, les nouveaux membres du bureau seront chargés d’exécuter les missions et les tâches de l’institution pour le mandat de 2023-2026.

Ils sont au total sept urbanistes qui ont été installés au bureau du deuxième conseil de l’Ordre des Urbanistes du Burkina pour le mandat 2023-2026. Ainsi, les membres du bureau seront chargés, d’œuvrer au développement continu de la profession, au perfectionnement professionnel de ses membres et à l’encadrement des stagiaires et de veiller en permanence au respect des règles et conditions d’exercice de la profession urbaniste.

L’autre tâche est de veiller en permanence au respect des règles et conditions d’exercice de la profession d’urbaniste. Le bureau se chargera de veiller au respect des obligations professionnelles, à défendre l’intérêt public en rapport avec la profession et à réaliser des activités connexes liées au métier urbaniste.

Nous envisageons la réorganisation de nos villes

Il faut noter que le bureau est composé d’un président, d’un vice-président, d’une secrétaire générale, d’un secrétaire à l’organisation et à la formation, d’un secrétaire aux relations extérieures, d’une trésorière et d’un secrétaire à l’information et à la communication. Dahouda Ouédraogo, président de l’OUB, a indiqué que son équipe et lui continueront à promouvoir l’éthique professionnelle et à travailler avec les différents partenaires, afin de faire progresser l’urbanisme au Burkina Faso. Aussi, il a montré la disponibilité de leur institution à toujours contribuer à la construction des villes, tout en favorisant la diversité, l’accessibilité, la durabilité et la qualité de vie pour tous.

« Nous avons commencé par exemple à travailler sur le phénomène de la promotion immobilière avant même d’être installés. Ça veut dire que cette réflexion va se poursuivre. Le deuxième thème que nous envisageons, est la réorganisation de nos villes face aux déplacés internes, parce que, aujourd’hui, nos villes sont en train de changer de configuration compte tenu des déplacés internes qu’il faut gérer. Il faut que l’urbaniste anticipe pour voir comment la ville peut être résiliente, accueillante et des villes aussi qui sont des villes inclusives », a-t-il indiqué.

Une photo de famille -©Faso7

C’est le directeur de cabinet du ministre en charge de l’urbanisme et de l’habitat, Ahmed Sori, qui a procédé à l’installation des nouveaux membres du bureau du deuxième conseil de l’OUB. Ainsi, il a tenu à féliciter les nouveaux membres et les a invités à jouer leur rôle pour la promotion de l’excellence professionnelle et de l’éthique. Selon ses propos, ce conseil sera le gardien des normes et des valeurs qui définissent la profession de l’urbanisme. Ahmed Sori a par ailleurs montré la disponibilité du ministère à accompagner cette institution dans ses missions.

« Votre expertise, votre engagement et votre dévouement contribueront à renforcer la profession d’urbanisme dans notre pays. (…) Dans le contexte actuel de défis que rencontre notre pays, tel que la crise sécuritaire, le changement climatique, la croissance démographique et la nécessité de consolider nos centres urbains, nous comptons sur vous pour apporter des idées novatrices, des solutions pragmatiques et des approches collaboratives », a-t-il fait savoir.

Lazard KOLA

Faso7

Waongo KOLA

Waongo KOLA est un journaliste burkinabè ayant pour domaine de prédilection les sujets de société, d'économie, de politique et de santé.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page