Littérature : Gbato Dore analyse dans son livre, ‘’la trahison et la faillite de l’élite intellectuelle burkinabè’’

L’écrivain burkinabè Gbato Dore a dédicacé son livre intitulé « Trahison et faillite de l’élite intellectuelle burkinabè, y compris, de la classe politique : cabale ou faux-procès contre les partis politiques et les politiciens ? », ce lundi 7 août 2023 à Ouagadougou.

Le livre « Trahison et faillite de l’élite intellectuelle burkinabè, y compris, de la classe politique Cabale ou faux-procès contre les partis politiques et les politiciens ? » est subdivisé en dix tomes et aborde la question de la politique et de la souveraineté du Burkina Faso. Dans cet ouvrage, l’auteur relève les éléments de l’ « escroquerie » intellectuelle, susceptibles, selon lui d’être qualifiés de « trahison ». Il évoque également des indicateurs de la faillite de l’élite afin de faire reculer les limites de l’ignorance dont la percée participe à l’instabilité militaro sociopolitique chronique.

L’objectif de ce livre est de vulgariser la connaissance sur la politique et sur les rôles des partis politiques pour faire comprendre au public la nécessité de son engagement en politique pour l’intérêt supérieur de la nation. Plus loin, il s’agira de sensibiliser les lecteurs, sur le danger de l’ignorance, qui favorise la critique facile, les accusations sans fondement, les allégations mensongères, les insinuations calomnieuses, et tous ces écarts déviationnistes, qui ne font que chagriner la cohésion sociale, le vivre-ensemble et l’unité nationale, selon l’auteur.

« Sur les dix tomes, il y a cinq qui sont consacrés au décryptage de l’échec des politiciens. (…) Donc mes attentes, c’est que l’élite intellectuelle se ressaisisse, qu’elle prenne conscience d’abord qu’elle a une lourde responsabilité à ce qui est en train de se passer. Ensuite, c’est ce que chacun comprenne que dans un Etat, qu’il a une partition à jouer et il doit assumer ses responsabilités », a-t-il indiqué.

Au cours de la dédicace, Gbato Dore a fait savoir que son ouvrage est une réponse au « matraquage » d’une certaine opinion, qui accuse ou qui laisse supposer que les partis politiques et les politiciens seraient les seuls responsables de tous les malheurs du Burkina Faso. « Le rôle de la société civile, c’est de faire la veille citoyenne en permanence pour s’assurer que les engagements que les politiciens ont pris sont respectés à la lettre », a-t-il laissé entendre.

Le livre est composé de 310 pages en format A4 et disponible en version numérique au prix 6 000 F CFA.

Lazard KOLA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page