Mali : Le Trésor américain sanctionne des responsables maliens accusés d’être liés au groupe Wagner

L’Office of Foreign Assets Control (OFAC) (Bureau de contrôle des avoir étrangers) du Département du Trésor des États-Unis a annoncé ce 24 juillet la mise en place de sanctions à l’encontre de trois responsables militaires et du gouvernement de transition du Mali. Ces sanctions ont été justifiées par leur implication dans la facilitation du déploiement et de l’expansion des activités de la société militaire privée Wagner au Mali.

Le ministère du Trésor américain dit avoir pris cette mesure suite à des preuves attestant que ces responsables maliens ont contribué aux activités préjudiciables du groupe Wagner dans le pays. Les trois individus ciblés par les sanctions sont le colonel Sadio Camara, ministre de la Défense du Mali, le colonel Alou Boi Diarra, chef d’état-major malien de l’armée de l’air, et le lieutenant-colonel Adama Bagayoko, chef d’état-major adjoint de l’armée de l’air malienne.

Ils ont été désignés conformément à une décision exécutive pour leur soutien matériel, parrainage ou fourniture de soutien financier, matériel ou technologique au groupe Wagner.

En conséquence des dites sanctions, tous les biens et intérêts des personnes désignées se trouvant aux États-Unis ou en possession de personnes américaines sont bloqués et doivent être signalés à l’OFAC. Les transactions impliquant des biens ou des intérêts des personnes désignées sont généralement interdites, sauf autorisation spécifique de l’OFAC.

Cependant, l’OFAC précise que ces sanctions ne visent pas le peuple malien, car les États-Unis continuent de soutenir le pays en tant que plus grand donateur bilatéral d’aide au développement et d’aide humanitaire. L’objectif ultime de ces sanctions est de provoquer un changement positif de comportement, soulignant ainsi la volonté du Trésor américain de contribuer à la stabilité et à la sécurité dans la région, selon l’organisation.

Le sous-secrétaire au Trésor chargé du terrorisme et du renseignement financier, Brian E. Nelson, a souligné l’objectif de cette action en déclarant : « L’action d’aujourd’hui expose les principaux responsables maliens qui ont contribué à faciliter l’enracinement du groupe Wagner au Mali au cours des deux dernières années. Ces responsables ont rendu leur peuple vulnérable aux activités déstabilisatrices et aux violations des droits de l’Homme du groupe Wagner tout en ouvrant la voie à l’exploitation des ressources souveraines de leur pays au profit des opérations du groupe Wagner en Ukraine ».

En rappel, le groupe Wagner a été sanctionné par les États-Unis pour ses actions jugées déstabilisatrices et ses présumées violations généralisées des droits de l’Homme dans plusieurs pays africains et dans le cadre du conflit russo-ukrainien.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page