Déguerpissement des marchands de bétail de Ouaga Inter : La mairie de Ouagadougou s’explique

Ce 19 avril 2023, les responsables de la Délégation spéciale de la commune de Ouagadougou ont donné un point de presse sur l’opération de déguerpissement des marchands du marché de bétail de Toeyibin, intervenu le 15 avril dernier entre 3 h du matin et 18 h 30.

Avant les échanges, les responsables de la Délégation spéciale de la commune de Ouagadougou ont invité les journalistes à visiter le site en question. Les lieux sont actuellement peuplés par des ordures diverses.

Aperçu des lieux -©Faso7

À la suite de la visite, Clément Ouango, Directeur de Cabinet du président de la délégation spéciale de la commune de Ouagadougou a expliqué que la gare routière Ouaga Inter a été inaugurée depuis le 8 avril 2021. Il s’agit d’une infrastructure bâtie sur une superficie de 2 hectares environ à hauteur de plus de quatre milliards F CFA. Le site est destiné à être une aire de stationnement pour les transporteurs, selon lui. Compte tenu de l’occupation de cet espace par les marchands de bétail, la gare routière Ouaga Inter n’est pas fonctionnelle, près de quatre ans après son inauguration.

Par la suite, le Directeur de cabinet de la délégation spéciale de la commune de Ouagadougou a fait comprendre que le déguerpissement des marchands de bétail se justifie par l’échec des différentes médiations initiées avec ces derniers.

Pour preuve, il a indiqué que le 8 novembre 2022, la mairie de Ouagadougou a sollicité l’accompagnement du médiateur du Faso pour une libération pacifique du site. Ces négociations n’ont pas abouti et le Médiateur du Faso s’est dessaisi du dossier par correspondance du 10 février 2023, selon le Directeur de Cabinet de la Délégation spéciale de Ouagadougou. « Toutes les tentatives pour une issue heureuse ont toujours été remises en cause par les principaux concernés », a-t-il ajouté.

Clément Ouango a également rappelé que le président de la délégation spéciale de la commune de Ouagadougou a invité en vain les marchands déguerpis à libérer les lieux et à rejoindre le nouveau marché de bétail de Lanoayiri, situé dans l’arrondissement 11 de Ouagadougou et aménagé à leur profit. « À la lumière de tous ces faits, la commune de Ouagadougou s’est vue obligée de faire usage de la force publique pour déguerpir ces marchands à bétail afin de les contraindre à rejoindre leur nouveau site d’accueil et permettre par la même occasion aux transporteurs de rejoindre leur gare », a laissé entendre Clément Ouango.

Les activités de la gare routière Ouaga Inter démarrent dans deux mois environ 

Au rapport, le Directeur de cabinet a fait état de plus de 1482 têtes d’animaux ainsi que diverses autres marchandises qui ont été mis en fourrière. À ce jour, ce sont 80 têtes de petits ruminants qui restent en fourrière selon les agents de la police municipale de Ouagadougou. Le reste des animaux ont été restitués gratuitement à condition que leurs propriétaires rejoignent le nouveau marché de bétail de Lanoayiri.

Quant aux marchands qui ont subi des pertes du fait de ce déguerpissement, le Directeur de cabinet de la délégation spéciale de la commune de Ouagadougou a indiqué qu’il n’y a pas d’indemnisation possible pour eux. « C’est ce qu’on appelle en Droit administratif la possibilité de procéder à l’exécution d’office. Cette exécution d’office, lorsque vous la faites, c’est ceux qui étaient installés là-bas qui endossent toutes les conséquences de l’exécution d’office », a-t-il expliqué.

Les marchands ayant été déguerpis, Clément Ouango a fait savoir que le site sera restauré pour servir d’aire de stationnement, d’ici environ deux mois. Après cela, la gare Ouaga inter va tourner.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page