Burkina Faso : Des agents du ministère chargé du travail outillés sur les nouvelles formes d’organisation du travail

Du 17 au 21 avril 2023 à Ouagadougou, le ministère en charge du Travail en partenariat avec le Centre Régional Africain d’Administration du Travail (CRADAT), organise un atelier de renforcement des capacités de 25 professionnels, dont des inspecteurs du travail et des syndicalistes. Cette rencontre se tient sur le thème : « Nouvelles formes d’organisation du travail et droit du travail à distance ».

L’ouverture de l’atelier a eu lieu en présence de Bassolma Bazié, ministre en charge du Travail et Armand Arsène Hien, Directeur général (DG) du Centre Régional Africain d’Administration du Travail (CRADAT). Armand Arsène Hien a expliqué que les participants vont acquérir des compétences pertinentes en matière de prévention des risques professionnels, de contrôle des lieux de travail, de préservation d’emplois avec les évolutions récentes du chômage technique et du télétravail. Il a ajouté que l’atelier sera aussi le lieu de renforcer les capacités des inspecteurs du travail et syndicalistes, en matière de dialogue social, au regard des enjeux de l’heure.

Armand Arsène Hien -©Faso7

« En effet, l’évolution des métiers, les transformations du marché du travail, la naissance des nouveaux risques, l’émergence de nouvelles formes de relation de travail, les contraintes sécuritaires et sanitaires, la nécessité de protéger les travailleurs et l’entreprise ; sont des facteurs qui contraignent les inspections du travail et les syndicats à s’adapter pour aborder les problèmes et relever les défis qui s’offrent à eux en ces temps », a expliqué Armand Arsène Hien.

Les participants -©Faso7

Par ailleurs, le DG du CRADAT a précisé que l’atelier en question s’inscrit dans le cadre d’une des nouvelles orientations de l’organisation dont il a la charge, notamment le développement d’activités de formation foraines dans ses 18 Etats membres pour optimiser la formation d’Inspecteurs du travail à la lumière des dispositions de I’article7 de la Convention 81 de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), avec une ouverture sur le monde syndical.

Le ministre en charge du Travail, Bassolma Bazié, était là en tant que président de la cérémonie d’ouverture. Celui-ci a jugé que les nouvelles formes d’organisation du travail, dont le télétravail, contribuent à améliorer notablement la productivité des employés. « En outre, les nouvelles formes d’organisation du travail offrent plus de flexibilité, de liberté à l’individu et lui garantit un certain équilibre entre sa vie privée et son travail », a ajouté le ministre.

Bassolma Bazié -©Faso7

Poursuivant, Bassolma Bazié a indiqué que l’avènement des nouvelles méthodes nécessite des adaptations, parce qu’elles modifient les formes et conditions de travail des employés. « L’objectif du séminaire étant également de susciter et de faciliter l’approfondissement de la réflexion sur les nouvelles formes d’organisation du travail et leurs impacts sur le droit du travail, je vous exhorte donc à mener de fructueux échanges », a-t-il dit aux participants.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page