Burkina Faso : La Coordination des Associations panafricanistes exprime son soutien au Capitaine Ibrahim Traoré

La Coordination des Associations panafricanistes a affirmé son soutien au chef de l’Etat, le Capitaine Ibrahim Traoré, et mis en garde ‘’les ennemis du peuple burkinabè’’ contre les manœuvres de déstabilisation. C’était ce samedi 15 avril 2023, à Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse.

« L’objet de cette conférence est de mobiliser, de sensibiliser et aussi avertir les ennemis du peuple burkinabè de cesser de créer ce qu’ils ont commencé à notre sein : la déstabilisation. Car nul ne pourra s’infiltrer entre les dignes fils de ce pays. Nul ne pourra diviser les dignes fils et dignes filles de ce pays », a déclaré Richard Ouango, coordinateur national du Mouvement Faso ma  patrie.

La coordination a par ailleurs salué les actions d’acquisition de matériel logistique au profit des forces de défense et de sécurité (FDS). Les actions entreprises sur le plan diplomatique et stratégique avec des partenaires, ont aussi été saluées par les leaders de la coordination.

« Nous remarquons également des mesures de restauration d’une gouvernance vertueuse et équitable. Une puissante armée, un Président déterminé, une excellente Agence de Renseignement Nationale. (…) C’est pourquoi, la coordination exhorte le peuple burkinabè et les amis du Burkina Faso à accompagner le pouvoir de la transition afin de libérer totalement notre pays de l’emprise terroriste et de permettre aux déplacés internes de rejoindre leurs terres », a soutenu Franck Alvine Bandé, porte-parole de la Coordination des Associations panafricanistes.

Franck Alvine Bandé a aussi accusé certains politiciens et activistes de vouloir saper les efforts des autorités de la transition. Il a invité ces derniers à privilégier l’intérêt supérieur de la nation.

« Après les vaines tentatives de certains politiciens dans leur besogne de saper les efforts des autorités de la transition et le moral des leaders d’OSC, aidés en cela par des activistes nostalgiques d’un pouvoir à jamais révolu, les ennemis du Burkina ont entrepris une campagne, mensongère croyant atteindre leurs funestes objectifs. (…) L’arrivée du Capitaine Ibrahim Traoré et ses compagnons n’est pas un fruit du hasard. Il faut accepter les déceptions passagères, mais conserver l’espoir pour l’éternité », a-t-il déclaré.

Lazard KOLA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page