Immatriculation des véhicules à moteur : La DGTTM délocalise ses guichets à Ouaga 2000

Les guichets de réception des dossiers d’immatriculation des véhicules à moteur de la Direction Générale des Transports Terrestres et Maritimes (DGTTM) sont désormais délocalisés dans le quartier Ouaga 2000. Ce mercredi 29 mars 2023, au cours d’une conférence de presse organisée à Ouagadougou, la DGTTM s’est exprimée sur les raisons de cette délocalisation.

Les guichets de réception des dossiers d’immatriculation et de remise des nouvelles cartes grises, selon Colonel Kanou Coulibaly, directeur général de la DGTTM, ont été délocalisés à Ouaga 2000, sur le côté Ouest du terrain de sport de Salitas. La raison de cette délocalisation est de pallier certains problèmes auxquels fait face la direction dont l’attroupement aux alentours des guichets.

Colonel Kanou Coulibaly a rassuré l’opinion publique que la direction mène des réflexions pour trouver d’autres sites de gestion de la fonction d’immatriculation afin de désengorger le site de Ouaga 2000 et de soulager les usagers.

« Nous comprenons les désagréments que cela pose aux citoyens et à certains de nos partenaires, mais la situation du moment l’imposait. Le contexte sécuritaire difficile que connaît notre pays commandait que nous trouvions une solution afin de réduire significativement l’attroupement aux alentours de la DGTTM, principalement devant les guichets », a-t-il indiqué.

‘’Un guichet accueil et renseignements est ouvert aux heures de services’’

En ce qui concerne la corruption au sein de la DGTTM pour les tarifs officiels des prestations des cartes grises, Colonel Kanou Coulibaly a fait savoir que cette perception est en grande partie liée au comportement des usagers. Cela s’explique selon lui, par le fait que des usagers ne vont « jamais » à la source pour prendre des informations.

A l’en croire, des réflexions sont en train d’être menées pour résoudre cela. Il s’agit du payement en ligne des prestations, le dépôt des dossiers en ligne.

« Vous quittez votre domicile pour venir à la DGTTM ou dans une Direction régionale du ministère. Vous arrivez et quelqu’un vous accoste et vous explique que les procédures peuvent être longues si vous ne passez pas par lui. Ce quelqu’un est un démarcheur, étranger à l’administration. Vous ne cherchez pas à vérifier et vous lui remettez vos dossiers et votre argent, souvent sans savoir à qui l’on s’adresse. (…) Je demande aux citoyens de ne pas hésiter un seul instant à s’adresser aux agents pour les renseignements. Un guichet accueil et renseignements est ouvert aux heures de services », a laissé entendre Colonel Kanou Coulibaly.

‘’Ceux qui exploitent des véhicules hors normes mettent le Burkina Faso en danger’’

A la question de savoir s’il existe de fausses cartes grises, le DG de la DGTTM a répondu, « Oui, parce qu’on en a saisi et on a même porté plainte. Il y a deux cas je crois, à Tenkodogo, et à Dédougou ».

Au cours de cette conférence de presse, Colonel Kanou Coulibaly a déploré la prolifération des véhicules hors normes au Burkina Faso. Il s’agit de camions transformés anarchiquement de deux à huit essieux, et même plus.

« Ceux qui exploitent des véhicules hors normes mettent le Burkina Faso en danger, car la circulation des véhicules hors normes augmente l’insécurité routière avec la mise en danger volontaire de la vie d’autrui, la dégradation accélérée des infrastructures routières. Cela crée un manque à manger considérable pour l’économie nationale », s’est-il exprimé.

Lazard KOLA

Faso7

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page