Burkina Faso : Des Comités de veille et de développement en projet

Dans le but d’accompagner les efforts de recherche des solutions aux crises sécuritaires, au développement et à la cohésion sociale, le gouvernement de Transition dirigé par le Capitaine Ibrahim Traoré a examiné, le mercredi 15 février 2023, un avant-projet de loi portant institution des Comités de veille et de développement (COVED).

Les Comités de veille et de développement (COVED), selon l’entendement du Gouvernement de Transition « vont servir de relai pour veiller à l’accompagnement des efforts de recherche des solutions aux crises sécuritaires, au développement et à la cohésion sociale par la participation active de ses membres ».

Ces comités permettront de contenir à la base tous les actes et comportements nuisibles au vivre-ensemble et à la cohésion sociale et de lutter efficacement contre le terrorisme, explique le gouvernement dans le Compte rendu du Conseil des ministres.

Dans le contenu, les COVED sont des organisations civiles, apolitiques, chargées de la promotion de l’action citoyenne et ils fonctionneront sur la base du bénévolat.

A en croire le gouvernement de Transition, « ce projet de loi permettra de doter [le Burkina Faso] de structures patriotiques de promotion du développement à la base, de renforcement de la solidarité de proximité, de veille et de défense des intérêts de la communauté ».

Pour matérialiser la création de ces Comités, le Conseil a marqué son accord pour la transmission dudit projet de loi à l’Assemblée législative de Transition.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page