Journée mondiale des sols 2022 : La question de la gestion durable des sols débattue à Ouagadougou

Le ministre de l’Agriculture, des Ressources Animales et Halieutiques, le Dr Dénis Ouédraogo, a lancé ce lundi 5 décembre 2022, la Journée mondiale des sols (JMS) au Burkina Faso. Avec pour thème, « sols à l’origine des aliments », cette journée est une occasion de mener la réflexion pour rassurer une meilleure prise en compte de la gestion des sols.

« Sols à l’origine des aliments », tel est le thème de la 9e journée mondiale des sols, afin de susciter un meilleur regard sur les sols. En effet, l’insécurité alimentaire a touché au Burkina Faso, près de deux millions de personnes concernées en 2021.

Selon le Directeur général du Bureau National des Sols (BUNASOLS), le Dr Mamadou Traoré, la tenue d’une telle journée revêt toute son importance au regard des enjeux. Cette journée permettra de débattre sur la question de la gestion durable des sols, afin d’assurer un avenir meilleur aux générations à venir.

Selon le DG du Bureau National des Sols (BUNASOLS), Dr Mamadou Traoré, la tenue d’une telle journée revêt tout son importance.

Les sols sont de plus en plus menacés de nos jours par divers facteurs liés à l’intervention de l’homme et au changement climatique. Cette journée se veut un cadre de réflexions et d’échanges entre les acteurs du domaine des sols, les décideurs politiques et les producteurs, sur les questions liées à la gestion durable des sols et sur le thème de cette journée, « Sols à l’origine des aliments ».

« Ce thème revêt d’une importance capitale au regard du nombre élevé de personnes en situation d’insécurité alimentaire dans le monde et particulièrement au Burkina Faso », a affirmé le ministre de  l’Agriculture, des Ressources Animales et Halieutiques, Dr Dénis Ouédraogo.

Selon lui, les réflexions de cette journée devraient permettre de sensibiliser davantage les acteurs sur les bonnes pratiques de gestion durable des sols et d’encourager les gouvernements, les organisations, les communautés et les individus du monde entier, à s’engager pour améliorer de manière proactive la santé des sols.

Le ministre a aussi rappelé que la volonté politique de donner suffisamment à manger en qualité et durablement aux populations du Burkina Faso est clairement affichée par le Chef de l’Etat, Capitaine Ibrahim Traoré, dans le Plan Stratégique de la Transition.

La journée mondiale a été proclamée en décembre 2013 à l’Assemblée Générale des Nations Unies, suite à une requête de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Selon le Représentant du Représentant de la FAO au Burkina Faso, Ibrahim Ouédraogo, la journée mondiale des sols vise à sensibiliser sur l’importance de maintenir des sols sains, car 95% des aliments sont produits par des agriculteurs grâce aux sols.

la journée mondiale des sols vise à sensibiliser sur l’importance de maintenir des sols sains, Ibrahim Ouédraogo, représentant du représentant de la FAO.

« En 2021, au niveau national,  83,5% des femmes en âge de procréer n’ont pas accès à une alimentation adéquatement diversifiée et 77,1% des enfants de 6-24 mois n’ont pas accès à une alimentation acceptable », a-t-il affirmé en ajoutant que ces chiffres seront revus à la hausse en 2022, compte tenu du covid-19, la guerre Ukraine-Russie, etc.

Au cours de la cérémonie d’ouverture de la journée, le ministère en charge de l’agriculture a reçu de l’union des producteurs et semenciers du Burkina Faso, 50 tonnes de semences améliorées.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page