CEDEAO : «L’idée de créer une force contre les coups d’Etat va poser des problèmes pratiques de mise en œuvre» (Abdoul Karim Sango)

Les pays membres de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), réunis en sommet le 4 décembre 2022, ont décidé de créer une force régionale contre le terrorisme d’une part et d’autre part, cette force sera habilitée à intervenir en cas de coup d’Etat. Abdoul Karim Sango a donné sa lecture de cette volonté.

« La CEDEAO a décidé de la création d’une force contre le dhjihadisme et les coups d’Etat. L’initiative de créer une force contre le djihadisme me semble très pertinente. Même si elle arrive assez tard. Mais ne dit-on pas que mieux tard que jamais !

Viscéralement opposé aux coups d’Etat, l’idée de créer une force contre les coups d’Etat va poser des problèmes pratiques de mise en œuvre. Pire, elle peut ressembler à une volonté des Chefs d’Etat de vouloir protéger leur pouvoir.

En revanche, ce qui aurait été plus judicieux, c’est la création d’une force d’alerte et de sanctions contre les mauvaises pratiques en matière de démocratie et de bonne gouvernance. Elle devra être composée d’experts indépendants disposant d’un mandat clair et précis, et des moyens leur permettant d’évaluer la qualité de la gouvernance dans les 15 pays membres de la CEDEAO.

Il s’agira plutôt d’une structure de prévention des coups d’Etat veillant à la mise en œuvre du Protocole sur la démocratie et la bonne gouvernance ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page