Développement des industries culturelles au Burkina Faso: 74 personnes outillées par le PAIC GC

Le premier cycle du Programme transversal de formation des activités privées et publiques du secteur culturel burkinabè a pris fin le jeudi 24 novembre 2022 à Ouagadougou. Ce sont au total 74 acteurs du monde de la culture qui ont pris part à cette formation.

Organisé par le Programme d’appui aux industries créatives et à la gouvernance de la culture (PAIC GC) et avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers, 74 acteurs du monde de la culture dont 43 acteurs privés et 31 acteurs publics ont été formés. Les thématiques ont tourné autour de la technique d’organisation des acteurs et gouvernance des filières culturelles, la propriété intellectuelle, le marketing et la commercialisation digitale.

Cette formation entre dans le cadre du projet « Créer une dynamique de développement culturel, fondée sur les valeurs communes propres aux Burkinabè, les capacités entrepreneuriales et la créativité des acteurs en vue de l’épanouissement économique et social des populations ».

Pour ce premier cycle du Programme transversal de formation, 09 dossiers de projets ont été retenus sur 29 dossiers. Selon Aimé Ouédraogo, représentant du consortium CAD-Afrique, partenaire du PAIC GC, l’objectif de ce programme transversal de formation « est la création d’une vraie communauté de la culture qui partage la même vision ».

A la sortie de cette formation, les résultats engrangés sont, entre autres, la création d’une synergie d’actions entre les acteurs privés eux-mêmes et entre les acteurs privés et les organisations culturelles, ainsi que la mise en place d’une plateforme whatsapp pour permettre les échanges interactifs.

Par ailleurs, certaines difficultés ont émaillé le processus. Il s’agit, entre autres, de la faible maitrise du processus de contextualisation par les acteurs de mise en œuvre étant donné que chaque composante dispose chacune d’un contrat d’aide de subvention avec l’Union européenne et l’insuffisance de compréhension harmonisée de l’approche du programme transversal de formation qui a entrainé un ralentissement du processus dans le cadre de la mise en œuvre.

Contribuer à accroitre le potentiel dans le domaine de la culture au Burkina et de créer des emplois

Pour Albertine Koama, une des bénéficiaires, son projet est centré sur l’autonomisation de femmes déplacées internes. Subventionnée a environ 22 millions F CFA, elle compte travailler avec ces femmes dans la création  des œuvres d’arts. « Ce projet permettra à 40 femmes déplacées de subvenir à leur besoin », a-t-elle laissé entendre.

Quant à Adama Segda, Secrétaire générale adjointe du ministère de la communication, de la culture, des arts et du tourisme (MCCAT), elle invite les bénéficiaires à faire un bon usage des connaissances acquises pour créer, produire et diffuser des œuvres artistiques de qualité.

Il faut noter que ce premier cycle du programme transversal de formation des activités privées et publiques du secteur culturel, s’inscrit dans le cadre d’un programme plus large d’appui au secteur de la culture et des industries créatives financé par l’Union européenne.

Albertine Koama, une des bénéficiaires, a un projet centré sur l’autonomisation de femmes déplacées interne – © Faso7

Pour cela, l’Union européenne, en partenariat avec le ministère en charge de la culture a mobilisé « 10 millions d’euro soit six (6) milliards cinq cent millions de F CFA pour donner un appui concret au secteur de la culture du Burkina Faso et une partie de cette somme est dédié à ces formations », a précisé Diego Escalona Paturel, chef de coopération de la délégation de l’Union européenne au Burkina Faso.

A travers ce financement, l’Union européenne veut « contribuer à accroitre le potentiel dans le domaine de la culture au Burkina et de créer des emplois » a-t-il ajouté.

Eliane Agnès YANOGO (Stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page