Consolidation de la paix : 72 leaders religieux et coutumiers outillés par Interpeace à Ouagadougou

L’Organisation Internationale pour la consolidation de la paix, Interpeace, a organisé ce mardi 22 novembre 2022 à Ouagadougou, un atelier d’échanges avec les leaders religieux et coutumiers des douze communes d’intervention autour de leur implication dans la consolidation de la paix et l’amélioration de la gouvernance sécuritaire au niveau local. Ce sont au total 72 participants qui vont prendre part à cet atelier prévu pour se tenir du 22 au 23 novembre.

Durant 48 heures, ils sont 64 leaders religieux et coutumiers et 8 femmes leaders des organisations qui vont prendre part à un atelier d’échange sur leur implication dans la consolidation de la paix et l’amélioration de la gouvernance sécuritaire au niveau local. Cet atelier rentre dans le cadre du projet « améliorer la prévention des conflits et gouvernance sécuritaire locale dans les régions de la Boucle du Mouhoun, du Centre-Nord, de l’Est et du Sahel ».

« Les chefs religieux et traditionnels sont parmi les personnes les plus influentes et les plus respectées dans les sociétés et leur implication et adhésion dans la consolidation de la paix demeure un élément central dans la prévention et la transformation des conflits », a indiqué Cheick Fayçal Traoré, Représentant pays d’Interpeace au Burkina Faso.

Selon Cheick Fayçal Traoré, l’objectif de cette activité est de contribuer à la consolidation de la paix et à l’amélioration de la gouvernance sécuritaire à travers l’implication des leaders coutumiers et religieux. Pour lui, cet atelier sera un lieu de partage d’expérience entre les différents participants en vue de sensibiliser, une fois retourner dans leur localité les populations sur le retour de la paix et de la sécurité.

« Cet atelier permettra aux différents leaders coutumiers et religieux de discuter et d’identifier la meilleure approche de sensibilisation des communautés locales », a-t-il laissé entendre.

L’abbé Nestor Duo venant du diocèse de Dori est l’un des participants à cet atelier. Il dit attendre de cette activité, des connaissances pour faire la promotion de la paix dans sa localité afin que les populations puissent rejoindre leurs habitations et retrouver la paix.

« Au sortir de cette rencontre, que nous puissions, chacun dans son entité, pouvoir être suffisamment outillés en matière de cohésion sociale, en matière de collaboration entre coutumiers, religieux et tous autres structures qui œuvrent pour la paix dans chaque région », s’est-il exprimé.

L’Émir du Liptako, Ousmane Amirou Dicko est également un participant à cette activité. Saluant l’initiative d’Interpeace, il a invité les autres participants à s’engager pour le retour de la paix au Burkina Faso. « C’est l’implication de tout le monde pour aller vers cette paix que nous mettons en avant », a-t-il fait savoir.

Lazard KOLA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page