Réseaux sociaux : Ils se faisaient passer pour des américains ou européens pour arnaquer

Deux présumés délinquants appartenant au même réseau s’étaient spécialisés dans l’escroquerie via les réseaux sociaux. Désormais, ils ont été mis hors d’état de nuire. Les deux malfrats ont été présentés par la Brigade Centrale de Lutte Contre la Cybercriminalité (BCLCC), ce jeudi 10 novembre 2022.

Pour ce qui est de leur mode opératoire, ils utilisaient plusieurs profils usurpés sur les plateformes telles que WhatsApp, Viber, Instagram, TikTok et Signal pour appâter leurs victimes. Ces comptes usurpés sont créés à partir de profils existants et appartenant à des personnes d’origine américaine ou européenne.

Très actifs sur les réseaux sociaux, les présumés auteurs dès lors que le contact est établi avec la victime feignent le grand amour pour obtenir ensuite des avantages financiers de celle-ci.

Ainsi, des manœuvres sont mises en œuvre pour soutirer le maximum d’argent à leurs victimes prétextant des frais d’hébergement ou de transport en vue de rejoindre leur partenaire. Les dépôts d’argent se font sur des numéros possédant des comptes électroniques exclusivement dédiés à cette activité.

Interpellés puis auditionnés dans les locaux de la BCLCC, les présumés auteurs dudit réseau ont reconnu les faits. Le préjudice financier occasionné par ce groupe est estimé à plus de quatre millions huit cent mille (4 800 000) francs CFA en un mois d’activité.

Au cours de leur interpellation, il a été saisi des mains des présumés délinquants, un véhicule de marque BMW 318i, quatre (04) téléphones dont trois de marque IPhone et un de marque Samsung ainsi que la somme de trois millions (3 000 000) de francs CFA.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page