Une délégation de la CEDEAO attendue à Ouagadougou le 3 octobre 

Dans un communiqué publié ce dimanche 2 octobre 2022, la CEDEAO annonce avoir suivi avec « préoccupation » l’évolution de la situation au Burkina Faso depuis le 30 septembre 2022.

Le président en exercice de la CEDEAO, le Général Umaro Sissoco Emballo, salue les différentes parties au Burkina Faso « d’avoir accepté un règlement pacifique de leurs différends ».

« Je prends note en particulier de la décision du Lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba de renoncer à ses fonctions de Président du gouvernement de transition du Burkina Faso, afin d’éviter une confrontation violente et un éventuel bain de sang », annonce-t-il.

Il invite ainsi le peuple du Burkina Faso à « régler ses différends par le dialogue et non par la violence ».

Le président en exercice de la CEDEAO exige des autorités burkinabè, le respect de l’engagement pris avec la CEDEAO.

Il annonce la venue d’une délégation de la CEDEAO, conduite par lui-même, le lundi 3 octobre 2022, à Ouagadougou.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page