Santé sexuelle et reproductive en temps de crise : Le MAJ entame la sensibilisation

Le Mouvement d’action des Jeunes (MAJ) de l’entenne Ouaga tient ses 72 heures d’activités au siège de l’Association Burkinabè pour le Bien Être Familial (ABBEF). Débutées par une conférence inaugurale ce jeudi 22 septembre 2022 sur le thème « Droits en santé sexuelle et reproductive en temps de crise : enjeux et perspective », plusieurs activités sont au programme pour ces 72 heures.

Les 72 heures du Mouvement d’action des Jeunes (MAJ) est l’une des plus grandes activités au sein du mouvement qui a ses antennes à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso. Ainsi, du 22 au 24 septembre 2022, plusieurs activités ont été programmées à Ouagadougou dont, entre autres, un don de sang, des consultations gratuites, une séance d’aérobic et une soirée culturelle.

L’objectif de ces 72 heures d’activités est de mobiliser les jeunes autour de la cause commune que défend l’ABBEF telle que les droits en santé sexuelle et reproductive en mettant le focus sur la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes, mais également, permettre aux jeunes de découvrir les services qu’offre le Centre d’écoute pour jeunes de Ouagadougou.

…cette situation contribue à dégrader l’environnement juridique qui encadre la santé sexuelle et reproductive

Au cours de la conférence inaugurale animée par Étienne Koula, celui-ci a indiqué que le choix du thème, « Droits en santé sexuelle et reproductive en temps de crise : enjeux et perspective »,  s’explique à travers l’actualité nationale marquée par une double crise sanitaire et sécuritaire. Pour lui, cette situation contribue à dégrader l’environnement juridique qui encadre la santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes.

Selon Stéphanie Thiombiano, Présidente nationale du MAJ, la conférence est une opportunité pour les jeunes de s’informer davantage sur la santé sexuelle et reproductive. Elle a précisé que le MAJ est ouvert à toute personne. « Le MAJ a une vision de créer un Burkina dans lequel tous les individus sans discrimination aucune, jouissent pleinement de leurs sexualités en toute responsabilité ».

Christophe Disse, le parrain des 72h du MAJ a salué le MAJ Ouaga pour son engagement dans le sens de l’édification d’un Burkina prospère et d’une jeunesse responsable.

En rappel, le MAJ est une structure de l’ABBEF et cette dernière qui est apolitique, bénévole, à but non lucratif, œuvre dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive.

Melika ZAMTAKO (Stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page