Procès Dabo Boukary: Gilbert Diendéré condamné à 20 ans de prison ferme

Accusé de « complicité d’arrestation illégale et séquestration aggravée », « complicité de coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner, et recel de cadavre », dans le cadre du dossier Dabo Boukary, le Général Gilbert Diendéré a été reconnu coupable seulement pour les faits de « complicité d’arrestation illégale et séquestration aggravée ». Dans sa décision, le juge a indiqué que les faits de « complicité de coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner, et recel de cadavre » ne peuvent pas faire objet de poursuite pour cause de prescription.

Tout le déroulé du procès ➡️ Dossier Dabo Boukary : Le jugement 32 ans après les faits

Gilbert Diendéré a été condamné à 20 ans de prison ferme et à payer une amende d’un million de F CFA.

Le Colonel Bamba Mamadou a été également reconnu coupable par la cour pour les faits de « complicité d’arrestation illégale et séquestration aggravée » et condamné à 10 ans de prison ferme avec le payement d’une amende d’un million de F CFA.

Quant au troisième accusé Yougbaré Magloire, accusé de « complicité d’arrestation illégale et de complicité de  séquestration aggravée », il a été déclaré coupable et condamné à une peine d’emprisonnement de 30 ans et 5 millions d’amende de F CFA.

La cour a également décidé d’émettre un mandat d’arrêt contre Yougbaré Magloire.

Pour réparation, un avocat de la partie civile s’exprimant au nom des ayants droit de Dabo Boukary et de l’UGEB, a demandé un franc symbolique pour les ayants droits et un franc symbolique pour l’UGEB. Il a également demandé la construction de la tombe de Dabo Boukary.

Prenant la parole pour exprimer ses dernières pensées avant la décision du juge, Gilbert Diendéré avait non seulement remercié ses avocats et toute la cour pour les efforts fournis pour la manifestation de la vérité, mais il a aussi demandé pardon au nom des auteurs des faits.

« J’ai eu l’occasion de dire devant tout le monde que je n’ai pas participé à l’arrestation et à la torture de Dabo Boukary. Certaines des personnes responsables des faits ne sont plus de ce monde. Je voudrais demander pardon à tout le monde, surtout à la famille de Dabo Boukary, au nom des personnes responsables des faits », a-t-il laissé entendre.

La réaction de Me Latif Dabo, avocat du Général Gilbert Diendéré

La réaction de Me Prosper Farama, avocat de la partie civile 

Lire ➡️ Dossier Dabo Boukary : Le jugement 32 ans après les faits

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page