1ère édition de reine culinaire : La lauréate Rasmata Sawadogo repart avec une moto

La 1ère édition du concours d’art culinaire dénommé « reine culinaire » a connu son épilogue ce samedi 27 août 2022 à Ouagadougou. Débuté le 29 mai avec 6 candidates, le concours a été remporté par Rasmata Sawadogo.

Un gonré noté 16,93/20 par le jury, c’est ce qui a permis à Rasmata Sawadogo de remporter la 1ère édition de reine culinaire. Une victoire bien savourée par la lauréate. « Je suis très heureuse. Je remercie cette initiative d’avoir permis à nous jeunes filles d’exprimer nos capacités culinaires », a-t-elle déclaré.

Revenant sur les raisons qui ont conduit à la naissance du concours, la promotrice, Deborah Benao a laissé entendre que c’était de créer une tribune d’expression pour les jeunes filles afin qu’elles montrent leur savoir-faire dans la cuisine.

« Je tiens à les féliciter et encourager, car quand on dit que la nourriture d’une femme n’est pas bonne, c’est frustrant et difficile à accepter. Mais elles ont tenu à participer à cette compétition. C’est vraiment quelque chose de grand », a-t-elle dit.

La valorisation des produits locaux a été un axe important de reine culinaire selon ses propos. « C’est une manière d’appeler les cuisiniers, les chefs cuisiniers, les restaurateurs et les professionnels à mettre l’accent sur la promotion des mets locaux », a laissé entendre Deborah Benao.

Le jury de cette édition a noté les candidates sur des plats imposés et des plats au choix. Les critères retenus ont été l’hygiène, la présentation, la décoration des mets, le goût, la cuisson, la préparation et le timing.

La lauréate, Rasmata Sawadogo repart avec une nouvelle moto, un bon de formation d’une valeur de 150 000 F CFA et d’autres lots. Elle a indiqué vouloir se lancer dans la restauration et l’événementiel à travers un service-traiteur. Rachidatou Ouaga se hisse à la 2e place avec une note de 16,25/20.

Pour les prochaines éditions, la promotrice de reine culinaire entend apporter des innovations. Elle prévoit notamment d’élargir le nombre des participantes.

Zalissa ZONGO, Melika ZAMTAKO (stagiaires)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page