Académie militaire Georges Namoano : La promotion « Refondation » prête à servir

La cérémonie officielle de remise d’épaulettes de la 21e promotion des élèves-officiers d’active et de la 12e promotion des élèves-officiers spécialistes de l’Académie militaire Georges Namoano a eu lieu le samedi 20 août 2022, à Pô. Présidant la cérémonie, le président du Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, a baptisé cette promotion, « Refondation ».

La 21e promotion des Élèves Officiers d’Active et la 12e promotion des Élèves Officiers Spécialistes ont effectué leur sortie de promotion ce samedi 20 août 2020, à Pô. La cérémonie de promotion a été présidée par le président du Faso, le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba. Ils sont 57 Elèves-Officiers d’Active et 3 officiers spécialistes désormais prêts à servir leurs pays respectifs. En effet, ils ont reçu leurs épaulettes de Sous-lieutenants au cours de la sortie de promotion.

La promotion Refondation est composée de la 21e promotion des Elèves Officiers d’Actives et de la 12e promotion des Elèves Officiers spécialistes.

Selon le délégué de la 21e promotion, l’élève-officier Nazaire Nomwendé Ramdé, après avoir reçu cette formation, lui et ses camarades sont désormais capables de distinguer dans la complexité, de décider dans l’incertitude, d’agir dans l’adversité et aptes à relever les défis actuels de leurs pays respectifs

« Au cours de ces deux années, nous avons été préparés à l’exercice du métier des armes. Nous avons acquis les rudiments et fondamentaux nécessaires pour commander et contribuer à la lutte contre l’extrémisme qui sévit dans nos contrées. Nous sommes confiants des responsabilités et des missions futures qui nous seront confiées et nous sommes aptes à les relever. Nous tâcherons d’être à la hauteur, en apportant notre touche à la lutte contre l’extrémisme violent », a-t-il affirmé.

Le délégué de la 21e promotion, l’élève-officier Nazaire Nomwendé Ramdé.

Avec une moyenne de promotion de 13,44, la promotion a été jugée digne de porter les épaulettes de sous-lieutenant et baptisée promotion « Refondation » par le président du Faso.

« Nous sommes venus surtout les préparer à ce qui les attend après cette cérémonie, sur le terrain, sur le théâtre de la lutte contre le terrorisme », a affirmé le président du Faso.

Le président du Faso, Paul-Henri Sandaogo Damiba posant les épaulettes de l’élève officier Paul Demé, Major de la 21e promotion.

Les sous-lieutenants ont été formés physiquement et moralement au métier des armes et au commandement d’une section d’infanterie dans un environnement de paix, de crise ou de guerre. Selon le Commandant de l’Académie militaire Georges Namoano, le Chef de bataillon Issiaka Sawadogo, la formation de ces élevés officiers a été faite en deux volets dont le premier a consisté à les préparer à l’exercice du commandement et le deuxième a porté sur l’école de la réflexion qui vise à dispenser aux élèves une formation militaire de base.

Ils ont surtout été formés, entre autres, en stage commando, stage de parachutisme, module combat en zone urbaine, stage d’instruction sur le tir au combat, stage contre Engins Explosifs Improvisés (EEI) et combat synthèse sous-forme d’opération.

« Les jeunes officiers que nous mettons sur le terrain à partir d’aujourd’hui doivent s’engager pour le bénéfice de la nation et surtout la protection de nos populations dans toutes les contrées du Burkina Faso. Ils ont été formés dans un dispositif qui s’adapte aux réalités du pays et doivent pouvoir apporter leur contribution à la sécurisation de notre territoire et à la réussite de ce combat contre le terrorisme » a déclaré le Chef de bataillon, commandant l’Académie Militaire Georges Namoano.

« Soyez juste dans vos prises de décision », a invité le Commandant de l’Académie militaire Georges Namoano, le Chef de bataillon Issiaka Sawadogo.

Le parrain des deux promotions est le Medecin-Général de Division, Tinga Robert Guiguemdé. Il a invité ses filleuls à cultiver l’excellence et à faire en sorte que l’académie soit reconnue comme une école d’excellence en Afrique. Selon lui, la sortie de promotion marque le début de leur carrière d’officier et le départ pour d’autres missions. 

« Vous devez incarner les valeurs au-dessus de celle incarnée par la charte de la transition. L’intégrité, la discipline, l’exemplarité, la justice, la transparence, la responsabilité, la recevabilité, l’amour du travail, le courage, le sacrifice. (…) Vous entrez dans votre carrière sous l’ère du terrorisme. Vous aurez à vous attaquer au tentacule de l’heure. Trois des valeurs seront des conditions sine qua non, le patriotisme, le courage et le sacrifice pour parvenir à réussir votre travail », s’est-il exprimé.

En rappel, les éléments de la la 21e promotion des Élèves Officiers d’Active sont issus de 12 pays dont le Burkina Faso, le Bénin, le Cameroun, le Congo Brazzaville, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée Conakry, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Tchad et le Togo. Cinq personnels féminins tous du Burkina Faso figurent dans la promotion.

La formation de la 21e promotion des Élèves Sous-officiers d’Active a duré deux ans et celle des Élèves Officiers spécialistes, au nombre de 3, tous Burkinabè, a duré 10 mois.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page