Journée internationale de la jeunesse: Le sport, facteur de cohésion, au centre des échanges au Burkina Faso

Le ministre des sports, de la jeunesse et de l’emploi, Abdoul Wahab Drabo, a présidé ce vendredi 12 août 2022, à Ouagadougou, la cérémonie d’ouverture de la célébration de la journée internationale de la jeunesse (JIJ). Elle va se dérouler du 12 au 13 août  2022.

« Promotion du sport et autonomisation des jeunes : facteur de résilience face aux défis sécuritaires au Burkina Faso », c’est sous ce thème que se tient la 23e édition de la journée internationale de la jeunesse. Durant 48H, des festivités vont se tenir dans le cadre de cette célébration.

Selon le président du Conseil national de la jeunesse (CNJ)Moumouni Dialla, les travaux de cette journée vont concerner les préoccupations des jeunes ainsi que leur implication dans la lutte contre le terrorisme. Ainsi, des questions en rapport avec l’emploi, la formation et leur engagement seront abordées du 12 au 13 août 2022.

 « Quand vous prenez les préoccupations des jeunes, ça va de la formation, la création de l’emploi, leur implication dans les sphères de décisions, mais aussi et surtout comment la jeunesse burkinabè pourraient s’engager dans la lutte contre le terrorisme au regard donc du contexte », s’est-il exprimé.

« C’est ensemble que nous allons y parvenir  »

Par ailleurs, il a fait savoir que c’est le lieu pour la jeunesse de s’engager à la construction d’un État nation pour le retour de la paix afin de relever les défis du moment. Et pour y arriver, le président du CNJ a invité ses camarades à être des « acteurs et vecteurs de développement et non des acteurs et vecteurs de destruction ».

« Notre nation nous attend plus que jamais à cette période cruciale. Il faudra que chacun de nous sache que l’énergie que nous avons peut construire le pays. Si notre acte doit contribuer au développement du pays, il faut le faire maintenant », a laissé entendre Moumouni Dialla.

« C’est ensemble, à travers les efforts conjugués que nous allons y parvenir » (Abdoul Wahab Drabo) ©

Pour sa part, le ministre en charge de la jeunesse, Abdoul Wahab Drabo, a indiqué que le thème retenu pour cette journée va permettre aux jeunes de s’interroger sur le rôle du sport dans la cohésion, le vivre-ensemble et la lutte contre le terrorisme. Pour lui, l’autonomisation et la responsabilisation constitue un facteur de résilience des jeunes face au terrorisme.

« Cette lutte contre le terrorisme n’est pas seulement l’apanage du gouvernement. (…) Ce n’est pas par un coup de bâton magique que nous allons parvenir au bout de la crise sécuritaire à laquelle nous traversons aujourd’hui. Ce n’est pas également en attendant l’appel pour la contribution d’un partenaire bilatéral ou multilatéral dans cette lutte. C’est ensemble, à travers les efforts conjugués que nous allons y parvenir », a-t-il déclaré.

Abdoul Wahab Drabo a invité les jeunes à participer aux différents débats afin de donner leurs préoccupations et d’en dégager des propositions pour fédérer les énergies à la construction du pays. Abdoul Wahab Drabo a aussi expliqué que les groupes terroristes arrivent à enrôler les jeunes du fait de la pauvreté. Pour lui, des actions d’autonomisation, d’occupation, d’éducation et de responsabilisation des jeunes seront entreprises pour briser le rêve vendu par les groupes armés.

Lazard KOLA et Melika ZAMTAKO (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page