Dialogue avec les groupes armés : Le gouvernement insiste sur son appel à déposer les armes

Selon un communiqué signé le 28 juillet 2022 par le ministre en charge de la réconciliation nationale, Yéro Boly, le gouvernement burkinabè a invité les Burkinabè engagés dans les groupes armés à déposer les armes.

Dans le cadre de la recherche de la paix au Burkina Faso, le gouvernement a initié un processus de dialogue entre les fils et filles du pays. « Cette initiative vise particulièrement à offrir une alternative de sortie pacifique aux Burkinabè qui se sont engagés dans des groupes armés pour diverses raisons, et qui désirent déposer les armes de façon sincère », lit-on dans le communiqué.

Pour la mise en œuvre de cette volonté politique, une coordination nationale, et des comités locaux de dialogue ont été créés. Par ailleurs, un centre dédié à la prise en charge des personnes souhaitant volontairement déposer les armes a été mis en place.

Le ministre Yéro Boly a, dans le communiqué, invité les populations à soutenir le processus de dialogue et « les concitoyens enrôlés » à saisir « l’opportunité de cette main tendue ». Par ailleurs, le gouvernement a invité les familles ayant leurs enfants au sein des groupes armés à leur porter le message et à les convaincre d’adhérer au processus de dialogue.

Des contacts ont été mis à la disposition de ceux qui veulent prendre attache avec les comités locaux de dialogue. Il s’agit du 52 26 35 35 et du 07 56 47 47.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page