Insécurité: Sandaogo Damiba convoque un Conseil supérieur de la défense nationale

Le Président du Faso, Sandaogo Damiba, a convoqué ce 1er août 2022, un Conseil supérieur de la défense nationale (CSDN) pour parler de la situation sécuritaire du Burkina Faso.

Il s’agira pour les membres du Conseil de faire le point de la situation sécuritaire, d’évaluer les mesures prises dans le cadre de la lutte contre le terrorisme afin de dégager des perspectives, selon la présidence du Faso.

Lors de la dernière session du Conseil supérieur de la défense tenue le 20 juin 2022, des mesures ont été prises dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Il s’agit de l’interdiction de circulation des motos de type Aloba et de même nature dans certaines localités du pays, de la mise en place des zones d’intérêt militaire, de la création de la Brigade de veille et de défense patriotique. Au cours de la session de ce jour 1er août 2022, les membres du Conseil vont établir le bilan de ces différentes mesures et feront « un point sur les Groupes des unités mobiles d’intervention ».

Des instructions seront données par le président du Faso, Sandaogo Damiba, « à même de contribuer à réorienter les interventions aussi bien militaires que humanitaires sur le terrain », a indiqué la présidence du Faso.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page