Ouagadougou : La lunetterie Lapaire se rapproche de sa clientèle avec une nouvelle boutique à Boulmiougou

Après les agences de Koulouba, Dassasgho, Patte d’oie, Lapaire Burkina Faso a inauguré ce 28 juillet 2022, sa quatrième boutique dans la capitale burkinabè. La quatrième boutique en question est située dans le quartier, Boulmiougou, sur la route nationale n°1, non loin du Garage TCA, à 350 mètres après la gare routière de l’ouest, côté gauche du goudron.

De l’avis du Chargé de marketing de Lapaire Burkina Faso, Karim Ouédraogo, l’ouverture de cette quatrième boutique s’inscrit en droite ligne avec la politique de fonctionnement de l’entreprise qui consiste à être le plus proche possible de sa clientèle. « Cette inauguration permet à Lapaire de se rapprocher davantage de sa clientèle et de continuer à donner des services de qualité aux populations du Burkina Faso et Ouagadougou. (…) Nous sommes fiers de pouvoir nous rapprocher davantage de nos clients qui ne sont pas dans le centre-ville du Burkina Faso », a-t-il expliqué.

« Toutes les agences Lapaire sont des agences avec des équipes complètes » (Brice Bado)

Comme dans les autres boutiques de la Lapaire, à la paire Boulmigou, à en croire le Directeur des Opérations Lapaire Burkina Faso, Brice Bado, une équipe attentionnée et dynamique est sur place pour le bien-être des clients, du lundi au samedi, de 8 h 30 à 19 h. Il s’agit d’une équipe de quatre personnes dont un responsable d’Agence, deux commerciaux, une opticienne pour les tests. « Toutes les agences Lapaire sont des agences avec des équipes complètes, disponibles, disposées et professionnelles pour le bien-être des clients », a-t-il rassuré.

À l’instar de toutes les autres agences, Lapaire Boulmiougou dispose de verres simples foyers ou unis focaux qui sont destinés à voir soit de loin ou de près; de verres progressifs qui regroupent trois champs de vision et qui permettent de voir de loin, en intermédiaire, sur l’écran de l’ordinateur ou sur le tableau de bord du véhicule et enfin qui permettent de voir de près, selon Karim Ouédraogo.

« Nous avons testé la vue de plus de 90 000 personnes »

Par ailleurs, comme ses agences sœurs, la nouvelle agence de Lapaire met à la disposition des populations, des verres photochromiques ; des verres qui se teintent avec les UV et des verres protégeant contre la lumière bleue des écrans, a indiqué le Chargé de marketing de Lapaire Burkina Faso.

« Tous nos verres correcteurs ont un traitement antireflet et anti-rayures. En ce qui concerne nos réalisations, sachez qu’en 4 ans d’existence, nous avons testé la vue de plus de 90 000 personnes dans 7 pays d’Afrique, et nous avons amélioré la vie de 50 000 d’entre elles », a fait savoir Karim Ouédraogo.

« Tous nos verres correcteurs ont un traitement antireflet et anti-rayures » (Karim Ouédraogo)

À en croire le Chargé de marketing de Lapaire Burkina Faso, la particularité de la lunetterie réside dans le fait qu’elle est non seulement panafricaine, mais qu’elle est également très accessible, et ce, depuis sa création en 2018 au Kenya.

« Lapaire est une marque panafricaine qui est partie d’un constat. Nous avons constaté que la plupart des populations ne peuvent pas avoir accès aux lunettes du fait de leur coût élevé. Lapaire a donc entreprit d’offrir depuis sa création en 2018, des lunettes de qualités et à moindre coût aux populations.
Notre formule est simple. Nous avons des tests de vue gratuits par un opticien, lunettes de vue à partir de 19,000 FCFA, plus de 100 montures différentes, pour tous les goûts et tous les visages, nous offrons également des paiements en plusieurs fois. C’est pour que les populations soient en mesure d’avoir les lunettes Lapaire que nous sommes aujourd’hui à Boulmiougou pour l’ouverture de l’agence »
a laissé entendre Karim Ouédraogo.

« Lapaire a donc entreprit d’offrir depuis sa création en 2018, des lunettes de qualités et à moindre coût aux populations » (Karim Ouédraogo)

Il faut noter que le lunetier Lapaire est présent au Burkina Faso depuis septembre 2019. Il dispose de six (06) agences dont quatre à Ouagadougou, une à Bobo Dioulasso et une à Koudougou.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page