Prix de l’Excellence de l’Éducation Nationale (PEXEN) 2022 : 136 lauréats récompensés

Ce 28 juillet 2022 à Ouagadougou s’est tenue l’édition 2022 du Prix de l’Excellence de l’Éducation Nationale (PEXEN). Pour cette année, ce sont des enseignants et élèves, les plus méritants qui ont été célébrés. Le thème retenu est, « ensemble célébrons l’excellence pour une école plus résistante ».

Le Prix de l’Excellence de l’Éducation Nationale (PEXEN), vise non seulement la promotion de la qualité et de l’excellence dans le système éducatif burkinabè, mais aussi l’implication des partenaires de l’éducation dans la recherche d’une meilleure qualité de l’enseignement.

Lors de cette cérémonie, une pensée et un regard ont été mis sur les déplacées internes. Selon le ministre en charge de l’éducation, Lionel Bilgo, cela montre que malgré le programme qu’avaient décidé les terroristes contre le pays, il y a eu une résistance qui s’est faite.

« Ces résultats, c’est le symbole de la persévérance, du travail et de l’endurance. Célébrer aussi les déplacées internes, c’est célébrer la résistance dans son fondement », a déclaré Lionel Bilgo.

« La recherche de la qualité dans le monde de l’éducation passe nécessairement par la culture de l’excellence » (Albert Ouédraogo)

 

Pour cette année, les critères pour être parmi les meilleurs élèves du Burkina, sont diversifiés. Pour être parmi les meilleurs au niveau national, il faut impérativement avoir de bonnes moyennes. Pour le post primaire, premier cycle, la moyenne minimale est de 16/20 et 14/20 pour le post primaire, second cycle.

Première au BAC C (série scientifique) avec une moyenne de 16, 21 dans la région du centre, Garjibé Macem Senghor a laissé entendre que sa motivation principale était de promouvoir les efforts des femmes dans le domaine scientifique. « Ce qui m’a motivé, c’est de promouvoir la place de la femme au niveau scientifique. Montrer que la femme peut s’affirmer et obtenir des meilleurs postes car il n’y a pas de différence entre l’homme et la femme », a-t-elle laissé entendre, visiblement joyeuse.

« Les supers enseignants » reçoivent chacun une villa de type F3

Lors de cette cérémonie de remise de prix, 24 meilleurs élèves admis au CEP ont été primés. Au niveau du premier cycle, ce sont 29 meilleurs élèves admis au BEPC, BEP, CAP qui ont reçu des prix. Au niveau  du second cycle, les mérites de 55 meilleurs élèves, toutes séries confondues, admis au BAC 2022 ont été reconnus. Comme innovation, contrairement aux années antérieures, lors de cette cette édition 2022, 28 meilleurs enseignants du primaire, post-primaire, du secondaire et communautaires ont vu aussi leurs mérites récompensés.

Deux enseignants à savoir Sawadogo Simone et Soré Moussa, en plus des prix reçus, ont été désignés comme étant les deux supers enseignant du prix du président du Faso. Ils ont reçu  chacun, une villa de type F3, 10 tonnes de ciments, une somme de 100 000 francs et un ordinateur.

 

Pour le Premier ministre, Albert Ouédraogo, des efforts ont été menés au cours de l’année scolaire dans le secteur de l’éducation pour améliorer l’offre éducative, mais aussi et surtout améliorer la qualité de l’éducation au Burkina Faso, afin d’arriver à ces résultats.

« La recherche de la qualité dans le monde de l’éducation passe nécessairement par la culture de l’excellence. Il ne s’agit pas pour la politique éducative du gouvernement, de créer un paradoxe dans l’éducation, en consacrant uniquement tous les efforts à la réussite d’une élite scolaire au détriment de la majorité des élèves et des étudiants », a-t-il affirmé.

Faso7

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page