Umaro Embalo : « On doit se mobiliser aux côtés du peuple frère du Burkina Faso »

Le président en exercice de la CEDEAO Umaro Embalo a lancé ce 24 juillet 2022 à Ouagadougou un appel à la mobilisation pour soutenir la transition burkinabè.

Une mission de la CEDEAO conduite par le Président en exercice de l’organisation, Umaro Sissoco Embalo, séjourne au Burkina Faso ce 24 juillet 2022. Elle a eu une séance de travail ce dimanche avec le Chef de l’Etat burkinabè Sandaogo Damiba. 

A l’issue du tête-à-tête, au palais présidentiel de Kossyam, en début d’après-midi, le président bissau-guinéen, a fait une déclaration, accompagné notamment par le médiateur de la CEDEAO pour le Burkina Faso, Mahamadou Issoufou, l’ancien président nigérien. Il a expliqué que les discussions, jugées « bonnes », ont tourné autour du délai de la transition et des défis prioritaires de celle-ci. 

Umaro Embalo a assuré qu’il y a eu un consensus sur la durée qui est de 24 mois, c’est-à-dire du 1er juillet 2022 au 1er juillet 2024.

Quant aux axes prioritaires de la transition, le président en exercice de la CEDEAO a déclaré qu’ils devront concerner le défi sécuritaire,  les questions humanitaires, le retour à l’ordre constitutionnel, la mobilisation des ressources et la mise en place d’un mécanisme de suivi et d’évaluation comprenant le Médiateur de la CEDEAO, l’Union africaine et le représentant de l’ONU à Ouaga.

Umaro Embalo  a aussi appelé à soutenir la transition burkinabè. « On salue le gouvernement avec les progrès qu’on a vus sur le terrain et je pense que nous  tous, on doit se mobiliser aux côtés du peuple frère du Burkina Faso. Et comme vous le savez le Burkina Faso est un pays membre fondateur de la CEDEAO. Donc malgré cette situation, on doit l’accompagner. On appelle à une mobilisation derrière le gouvernement de transition« , a déclaré le président en exercice de la CEDEAO. 

A noter que la délégation aura également des rencontres avec les membres du Gouvernement, les députés, les acteurs politiques et économiques, les responsables coutumiers et religieux, les partenaires techniques et financiers, et les membres du Corps diplomatique accrédités au Burkina Faso. La fin de son séjour est prévue pour le 25 juillet 2022.

Amadou ZEBA

Faso7


La déclaration du Chef de la mission de la CEDEAO

 dé 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page