Le Razaag-Naaba Belemwindé de Boudry écrit à Sandaogo Damiba

Ceci est une lettre ouverte de Razaag-Naaba Belemwindé de Boudry au président du Faso

Excellence Monsieur le Président du Faso ,

Qu’il me soit permis de vous adresser mon bonjour fraternel au nom de ces Burkinabè meurtris dans l’âme et désespérés face aux préoccupations urgentes de notre nation.

Le Burkina Faso dont vous avez la charge et la destinée est un pays avec une douloureuse histoire emprunt de rebondissements sans cesse.

Aujourd’hui encore et plus qu’hier à chaque fois qu’un peuple fait face à un défi , il n’y a que le peuple qui se doit de le révéler dans une unité d’action.

Avant votre avènement au pouvoir d’Etat , j’ai maintes fois fais des sorties médiatiques dans lesquelles j’interpellais les autorités d’alors sur la nécessité d’implication du peuple dans la lutte contre l’insécurité.

J’insistais sur :

  • La nécessité d’une union sincère et une cohésion interne au sein des forces armées nationales par la mise sur pied d’un cadre de dialogue permanent.

( Militaire de toutes les garnison, Gendarmerie nationale – Police – eaux et forêts- police municipale -VDP)

  • La nécessité d’un cadre de dialogue politique entre le chef de l’état , les représentants des partis politiques, les notabilités coutumières , traditionnelles et religieuses, les OSC authentiques , les syndicats  sur la situation nationale
  • L’implication des médias véritable dans la construction d’un sentiment de sursaut patriotique .
  • L’organisation de cadre de mobilisation populaire dans les quartiers, secteurs, villages, mosquées , églises non encore affectés dans la prévention de l’extrémisme violent et la radicalisation .
  • L’armement conséquent des populations avec un appui rapproché des forces armées nationales.
  • Des patrouilles inter-villes de la gendarmerie et la police avec fouilles et proximité avec les populations locales.
  • L’impartialité dans les décisions d’état.
  • La justice sociale et la lutte contre la corruption.
  • La nécessité de s’enquérir de moyens militaires de pointes ( Blindés, avions de combats , armes et munitions )
  • La sécurisation immédiate de nos infrastructures (ponts, barrages hydroélectriques, pilonnes de communication)
  • La présence sur les théâtres d’opérations des officiers supérieurs .
  • Déclarer la guerre populaire généralisée sur toute l’étendue du territoire

L’implication des chefs traditionnels et coutumiers et religieux ne doit se résumer à de simples rencontres. Il faudrait une implication soutenue en leur donnant les moyens d’agir réellement sur le terrain . Comme vous le savez , cette couche de notre patrimoine a joué l’office administrative avant la colonisation . De 1919 à 1960 ,ils ont été les interlocuteurs de premier plan dans la constitution , reconstitution de la haute Volta.  Dépouillés de certains leviers d’action par l’administration et le pouvoir politique moderne , ils se sont résumé a  jouer  des rôles de second plan . Dès lors ils ne sont sollicités que dans des moments d’incapacité de l’état moderne a juguler des crises. Je pense que le moment est venu de leurs accordé des marges de manœuvre et d’actions véritables en vue de juguler la crise .

Vous l’aurez constaté les citoyens que nous sommes n’avons que nos modestes idées pour contribuer au retour de la paix.

Excellence, les femmes jouent un rôle important dans les crises en Afrique . Elles sont procréatrices ( continuent la création de Dieu) . Leurs  rôles dans la prévention et la gestion des crises sont avérés. je l’ai réaffirmé dans ma communication avec les femmes gandaogo dont j’étais conférencier . Il y a urgence d’un programme spécial d’implication nationale des femmes à la résolution de la crise. Les femmes par leurs positions si elle sont impliquées suffisamment pourront contribués a la déradicalisation des jeunes, au renseignement de proximité, etc. La victoire et la paix est femme.

La bonne gouvernance est le ciment d’une confiance retrouvée entre le gouverné et le gouvernant.

Sur le plan de la collaboration militaire il faudrait avoir le courage de dire à la France ou elle nous aide clairement ou elle dégage avec fermeté sans langue de bois et croire au soutien de son peuple comme les maliens.

Il faudrait  être capable de traiter tout de suite avec n’importe quel partenaire. Quitter la politique politicienne et compter sur nos capacités endogènes.

Excellence , si certaines de nos idées ont été prises en compte , force est de reconnaître que la situation demeure critique.  Plusieurs milliers de déplacés internes ont été constatés ces derniers mois. Beaucoup de nos compatriotes continuent de mourir et de souffrir le martyr d’une crise injustement imposée.

Face à cela , trois valeurs cardinales nous semble important a réinjecter dans la gouvernance sécuritaire : La vérité – l’intégrité – le patriotisme.

 Il est possible de recoudre le Burkina divisé et désorienté aujourd’hui grâce à une cellule indépendante et impartiale des composantes de notre nation.

Excellence, soyez patient et visionnaire , ayez un courage de fer et une intelligence de rassembler de façon méthodique les forces vives de la nation. Respecter l’indépendance de la justice et soyez mesuré dans la gestion des dossiers politiques de justice. On ne met pas à côté l’histoire d’un peuple ,  ses acquis  démocratiques pour construire des perspectives.

Le Burkina Faso,  a en lui-même les ressources intellectuelles et matérielles de se défendre . Cependant nous devons nous regarder en face, transcender intelligemment nos divergences tout en cimentant notre vivre dans la vérité et la justice.

Mobiliser le monde de la recherche , la Diaspora , les personnes ressources militaires hors  du pays , dans les ambassades et civiles dans l’impartialité totale pour les défis du moment .

Sur le plan humanitaire, excellence il nous faut de nouvelles perspectives . IL nous faut une anticipation dans l’acquisition de nouveaux matériels agrico-sylvo pastorales, des intrants agricoles améliorés. Le ministère de l’action humanitaire devrait a cet effet  tenir régulièrement des rencontres interministérielles en vue de prévenir l’insécurité alimentaire à l’horizon.

Initier un fond de souveraineté populaire avec toutes les banques, les sociétés minières pour le financement de l’effort de guerre .

Dans le domaine de l’éducation , il convient de recruter un nombre raisonnable de psychologues et sociologues dans l’enseignement primaire et post-primaire car après la crise l’éducation des enfants déplacés devra intégré , le paradigme du nouveau écosystème de ces enfants, fait de traumatismes.

Sur les sites de déplacés internes des localités, mettre en place des radios communautaires  pour donner des messages de mobilisation et d’encouragement des populations autour des enjeux de l’heure et des perspectives.

Excellence , les opérateurs économiques sont un levier important dans la mobilisation du peuple . Confier leur un rôle essentiel dans la contribution à l’effort de guerre .

La construction d’une nation commande des sacrifices énormes . Soyez franc et direct avec nos partenaires militaires et nos PTF.

Excellence, au niveau de la justice il faut que vous  rester droit dans vos bottes. Vous avez prêté serment devant cette même justice. Son indépendance est  sacrée et constitue le dernier verrou de la raison d’exister de notre nation.

La survie du Burkina Faso surpasse n’importe quel accord sans résultat et perspectives heureuses pour notre peuple.

Il nous faut réinventer notre diplomatie pour l’adapter au défi sécuritaire . Aller en Algérie – Mauritanie et autres  pour apprendre de leurs exemples dont les preuves d’efficacité sont établis. De même il nous faut une diplomatie à la hauteur de la menace pour ouvrir de nouvelles perspectives de coopération sous- régionales et internationales .

Pour réussir une telle mission , il faut que vous soyez engagé, cohérent et ferme dans vos actions.

Comme l’ a rappelé un célèbre penseur : La grandeur d’un homme se mesure à son degré d’humilité, d’engagement et de clairvoyance. Soyez un homme humble et attentif aux gémissements de votre peuple.

Tout en vous souhaitant bonne réception, recevez mes salutations les plus distinguées.

Dieu et les mannes de nos ancêtres bénisse le Burkina Faso

Razaag-Naaba Belemwindé de Boudry.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page