Chronique judiciaire : Il vole 63 000 FCFA et 5 téléphones et se retrouve à la barre

OACI a comparu devant le tribunal de grande instance de Ouahigouya le mercredi 15 juin 2022 pour répondre des faits de vols multiples. Il lui est reproché d’avoir à Ouahigouya courant mai 2022 soustrait 63 000 FCFA plus 5 téléphones portables appartenant à YI et SO. A la barre, le prévenu a reconnu les faits à lui reprochés.

OACI explique qu’il a commis les faits avec le mineur du nom de OA. Et que leur mode d’opérations, consistait à  faire le tour des boutiques. Il précise que son rôle était de surveiller les abords afin que OA puisse voler tranquillement. Quant à OA,  mineur comparant comme témoin confirme qu’à chaque opération, OACI restait dehors pour surveiller.

La victime YI indique qu’il était sorti pour chercher la monnaie et au retour il a constaté la disparition de ses trois téléphones.

SO, quant à lui, explique qu’il  dormait au moment des faits. C’est après qu’il a constaté  la disparition de ses deux téléphones ainsi que son porte-monnaie dont le contenu était de 63 000 FCFA.

 SO, se constitue partie civile et réclame son argent. Et YI, étant rentré en possession de ses téléphones, ne se constitue pas partie civile.

 Le témoin, réparateur de téléphone, explique que les prévenus s’étaient présentés devant lui avec trois téléphones pour flashage et qu’ils lui ont même proposé de payer l’un  des téléphones. Une enquête policière a permis d’interpeller les prévenus.

Le procureur, dans ses réquisitions, a demandé au tribunal de requalifier les faits de vol en complicité de vol et de déclarer OACI coupable de ces faits. Et en répression de le condamner  à une peine d’emprisonnement de 36 mois ferme plus une amende de 300 mille francs CFA assortie de sursis.

Au verdict, le tribunal a déclaré OACI coupable des faits de complicité de vol puis l’a condamné à une peine d’emprisonnement de 36 mois dont 24 mois ferme plus une amende de 500 mille francs CFA assortie du sursis.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page