Burkina Faso : l’ABNORM veut inciter les apiculteurs de la région du Centre-Est à la certification de leur miel

Le Directeur de la Normalisation et de la Certification, Jean Paul B. Kamara, représentant le Directeur Général de l’Agence Burkinabè de la Normalisation, de la Métrologie et de la Qualité (ABNORM) a procédé ce mardi 12 juillet 2022 à Tenkodogo, à l’ouverture de l’atelier d’information, de sensibilisation et de formation des acteurs de l’apiculture de la région du Centre-Est sur la norme nationale sur le miel.

Les objectifs de cette rencontre, selon Jean Paul B. Karama, est « d’inciter les acteurs à aller vers la certification de leur miel, gage de confiance pour tous consommateurs ». 

Les modules de la formation vont porter sur la normalisation, les exigences de la norme nationale et la certification.

Organisé par l’ABNORM à travers le Programme d’Appui à la Compétitivité de l’Afrique de l’Ouest (PACAO), cette rencontre s’étend sur deux (02) jours au cours desquels trois (03) modules seront développés. Il s’agit de la normalisation, les exigences de la norme nationale et la certification.

A l’issue de cet atelier, les participants seront informés de l’existence de la norme nationale sur le miel, formés sur les exigences de cette norme et invités à les appliquer pour améliorer la qualité de production du miel afin de faciliter son accès au marché européen.

Les objectifs de cet atelier, selon Jean Paul Karama, est « d’inciter les acteurs à aller vers la certification de leur miel, gage de confiance pour tous consommateurs ».

 « La norme constitue un atout incontournable pour accéder aux marchés nationaux et internationaux et faire prospérer les économies nationales. Ainsi l’élaboration des normes revêt un caractère stratégique pour le développement économique des pays en ce sens que qui fait la norme fait le marché », s’est exprimé Alidou Ouédraogo, Directeur Régional en charge du Développement, de l’Industrie et du Commerce.

En rappel, l’ABNORM est l’organe étatique chargé de la mise en œuvre des politiques nationales en matière de normalisation, du contrôle et de la promotion de la qualité, de métrologie et d’accréditation. Présentement, deux cent deux (202) produits ont été certifiés au Burkina Faso grâce l’organe.

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page