Ambassadeurs de paix awards : El hadj Hamadou Baguian, grand prix de la deuxième édition

Le Mouvement pour la culture de la paix et de l’amour de la patrie (MPAP) a procédé à la remise des trophées de la deuxième édition des « Ambassadeurs de paix awards » (APA), ce vendredi 8 juillet 2022 à Ouagadougou. Ce sont douze (12) personnalités qui ont reçu des trophées APA.

« Quel plaidoyer pour la réinsertion sociale et éducative des enfants déplacés internes ? Le rôle des pouvoirs publics, des organisations de la société civile et organismes de défense des droits de l’enfant », c’est sous ce thème que s’est tenue la deuxième édition des « Ambassadeurs de paix awards ». Pour cette édition, El hadj Hamadou Baguian a reçu le grand prix APA de l’année 2022. Il est reparti avec un trophée plus une enveloppe de cinq cent mille (500 000) FCFA.

Pour El hadj Hamadou Baguian, ce prix va lui permettre de redoubler d’efforts pour venir en aide aux personnes déplacées internes (PDI). « Je suis vraiment content de recevoir ce prix car cela est une invite pour moi, à redoubler d’efforts pour aider ces personnes-là », s’est-il exprimé.

Selon le président du Mouvement pour la culture de la paix et de l’amour de la patrie (MPAP), Samuel Kalkoumdo cette activité consiste à récompenser les personnes qui mènent des actions allant dans le sens de la cohésion sociale, de la réconciliation nationale et de la paix au Burkina Faso. « Cette activité s’inscrit dans le sens de stimuler ceux qui font de bonnes actions. Les hommes et femmes qui œuvrent surtout dans l’ombre, loin des projecteurs pour la stabilité de ce pays, pour la paix, pour la cohésion sociale et la réconciliation nationale sans que les gens ne sachent », a-t-il indiqué.

Photo de famille des lauréats, ©Faso7

L’Emir du Liptako, parrain de la cérémonie

Par ailleurs, le premier responsable du MPAP a laissé entendre que cette édition des APA sert de cadre pour émettre des plaidoyers en faveur de la réinsertion sociale et éducative des enfants déplacés internes. Pour cela, il a invité les autorités et la partie civile à s’impliquer sur cette question. « Cette année on a décidé de faire un plaidoyer pour la réinsertion sociale et éducative des enfants déplacés internes pour impliquer le rôle des pouvoirs publics, les organisations de la société civile et bien-sûr les organisations de défense des droits de l’enfant », a déclaré Samuel Kalkoumdo.

Au cours de cette édition, un trophée APA d’hommage a été décerné à feu El hadj Yoro. Représentant son « frère d’arme », le Coordinateur national des confréries des Dozos sans frontière, maître Yacouba Drabo, a indiqué que El hadj Yoro a été un combattant dont la population doit s’inspirer pour venir à bout du terrorisme au Burkina Faso. « C’est mon frère d’arme qui nous a quitté. C’est pourquoi j’ai demandé à l’ensemble du peuple burkinabè de se lever et de se donner la main. Il a fait un travail et nous a laissé et c’est à nous maintenant de l’accompagner, de le rassurer et de le mettre en confiance que nous sommes-là pour continuer le même combat qu’il a commencé », s’est-il exprimé. Notons par ailleurs que le chef des Dozos a été lauréat des APA en 2021.

C’est sa majesté l’Emir du Liptako, Oussmane Amirou Dicko qui a patronné la cérémonie. Il a félicité les initiateurs pour la tenue de cette activité. Pour lui, cela va contribuer au retour la paix au Burkina Faso. « Celui qui parle de paix et de réconciliation nationale, je pense que chaque fois qu’on a cette chance la main dans la main, il faut la saisir parce que ça n’arrive pas seul », a-t-il indiqué.

Il faut noter que le PDG de Savane média, Aboubacar Zida dit Sidnaaba, celle du Canada Voice, Alice Yaméogo et deux autres personnalités ont également reçu le trophée APA d’honneur. D’autres trophées et tableaux de reconnaissance ont aussi été décernés à d’autres personnalités.

Rendez-vous a été donné pour l’an prochain.

Lazard KOLA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page