Lutte anti-tabac : L’ex ministre Harouna Kaboré reçoit un prix de l’OMS

L’ex ministre en charge du commerce, Harouna Kaboré, a reçu un prix de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dans le cadre de la lutte anti-tabac, ce mardi 05 juillet 2022, à Ouagadougou.

Il s’agit d’un certificat de reconnaissance et d’une médaille représentant la récompense spéciale du directeur général de l’OMS.

Les raisons de cette reconnaissance faite à Harouna Kaboré, selon l’association Afrique contre le tabac (ACONTA) sont multiples. Elles concernent notamment l’implication de l’ancien ministre dans la lutte pour l’application du décret sur l’étiquetage et le conditionnement des produits du tabac, la mise en place de comité technique conjoint et transparent, le renouvellement des agréments d’importations, l’augmentation et la hausse des impôts du tabac.

À en croire le coordonnateur de l’ACONTA, Salif Nikiema, le prix reçu par l’ancien ministre en charge du commerce du Burkina Faso est destiné à des personnes qui ont véritablement contribué à la mise en œuvre de la convention-cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac.

« Le ministre Kaboré a aussi joué entre autres action, un rôle très important dans la bataille pour augmenter les prix du tabac au Burkina Faso. Il a notamment travaillé de façon transparente avec le ministère de la santé et la société civile pour l’augmentation de la taxe de 30 % à 45 % adopté lors de la relecture du code général des impôts en 2018. Cela, malgré la farouche opposition de l’industrie du tabac et de ses complices parmi les parlementaires. Cette hausse des impôts une fois décidée par les parlementaires s’est suivie d’une hausse des prix de 40 % grâce à sa vigilance », a fait savoir Salif Nikiema.

« Ce prix est collectif »

En recevant son prix, Harouna Kaboré a tenu a indiqué qu’il s’agit du couronnement d’un travail collectif. Il dit être convaincu que c’est à travers une lutte commune de tous les acteurs que le combat contre le tabac pourra aboutir.

« Ce prix est un travail collectif avec les différents agents du ministère du commerce et celui de la santé pour que la consommation de tabac puisse reculer dans notre pays. Nous avons réussi à mettre sur les paquets des images répulsives de cigarettes. C’est ensemble que nous allons continuer à lutter contre le tabagisme. Ce prix est collectif et je suis juste, le porte-parole. Je voudrais m’engager définitivement et durablement aux côtés de ACONTA parce qu’il y a beaucoup à faire », s’est exprimé l’ancien ministre.

Six (6) prix ont été discernés dans cinq (5) pays pour cette année 2022. Il s’agit d’un (1) prix pour le Burkina Faso, un (01) prix pour le Madagascar, un (01) prix pour le Mali, un ( 01) prix pour le Nigeria et deux (02) prix pour le Kenya.

Joël THIOMBIANO (stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Un commentaire

  1. Félicitations à Mr Kabore puisse son exemple d’engagement servir à d’autres haut responsables

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page