23 migrants africains trouvent la mort à la porte de l’Espagne

Ce vendredi 24 juin 2022, vingt-trois migrants sont morts en tentant d’entrer dans l’enclave espagnole de Melilla, au nord du Maroc, a informé le Monde.

Ils étaient au moins deux mille (2000) migrants d’origine africaine à avoir tenté de franchir la clôture de fer séparant l’enclave espagnole au territoire marocain.

Le vendredi 24 juin 2022, jour du drame, la mort de dix-huit migrants avait été annoncée.

Ce bilan a été actualisé le samedi 25 juin 2022 après la découverte de cinq nouveaux corps portant à 23 le nombre de décès.

Par ailleurs, 76 blessés, dont 13 grièvement parmi les migrants, et 140 membres parmi les forces de l’ordre blessés, dont 5 grièvement ont été enregistrés.

Ces personnes ont perdu la vie « dans des bousculades et en chutant de la clôture de fer » lors d ’ « un assaut marqué par l’usage de méthodes très violentes de la part des migrants » a précisé le Monde citant toujours l’AFP.

A travers un tweet ce lundi 27 juin 2022, Macky Sall, le président en exercice de l’Union africaine, a exprimé toute son indignation face au drame.

« Je suis choqué par la mort tragique de plusieurs migrants africains à Melilla. J’exprime ma compassion et mes condoléances à leurs familles éplorées. Je souhaite prompt rétablissement aux blessés », a-t-il écrit.

Il faut noter que, situées sur la côte nord du Maroc, les deux enclaves espagnoles de Melilla et celle de Ceuta sont les seules frontières terrestres de l’Union européenne sur le continent africain. Par conséquent elles font l’objet de plusieurs tentatives d’entrée de la part des migrants africains sur le continent européen.

Palingwende Régis Tertus KABORE (Stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page