10 ans de l’Ordre des Ingénieurs en Génie Civil du Burkina Faso : Une soirée gala pour clôturer la célébration

Les membres de l’Ordre des Ingénieurs en Génie Civil du Burkina Faso (OIGC-BF) ont organisé une soirée gala ce 25 juin 2022 à la Salle des fêtes de Ouaga 2000, afin d’arroser les trois journée de célébration des 10 ans de l’OIGC-BF, à savoir les 23, 24 et 25 juin 2022 et sous le thème : « Dix ans d’existence de l’Ordre des Ingénieurs en Génie Civil : Défis et enjeux ».

Les trois jours de célébration des 10 ans de l’Ordre des Ingénieurs en Génie Civil du Burkina Faso (OIGC-BF) ont été couronnés par un dîner gala. À la fin de ces 72 heures d’activités, l’ensemble des participants ont fait deux recommandations et pris deux résolutions, d’après Maxime Somda, Président de l’OIGC-BF. « Une première recommandation pour mettre l’accent sur la formation des ingénieurs parce que depuis un moment donné, on se rend compte qu’on n’a pas de bonnes écoles d’ingénieurs au Burkina (…). La deuxième recommandation, c’est effectivement la logique, c’est de dire qu’il faut revaloriser les professions d’ingénieurs dans notre pays parce que ce sont ce type de personnels qui va aider à concevoir des programmes d’infrastructures de développement économique de notre pays. Les résolutions se sont tournées autour de notre détermination à continuer à travailler de façon consciente et intègre pour apporter notre action au développement de notre pays », a-t-il indiqué.

L’Ordre en question compte 600 ingénieurs inscrits d’après son premier responsable. Il a ajouté que cela met l’OIGC-BF en position d’être le plus important ordre au Burkina Faso en termes de nombre. « Aujourd’hui au Burkina, on entend par-ci par là qu’il y a des ouvrages qui se cassent, il y a des bâtiments qui s’écroulent, ça ne doit plus arriver. On n’a pas dit que ça ne peut pas arriver mais ça ne doit plus arriver, parce que simplement il faut que l’on travaille de façon beaucoup plus sérieuse et que l’ordre des Ingénieurs mette les balises pour que les gens travaillent avec le plus gros sérieux », a laissé entendre Maxime Somda.

« Je suis ému » ( Pierre Lompo) ©Faso7

Un hommage rendu à Pierre Lompo

Pour revenir à la soirée gala, on note qu’au début des festivités, un hommage a été rendu à l’ingénieur Pierre Lompo, Président d’honneur de l’OIGC-BF. Il a été reconnu comme pionnier dans le domaine de l’ingénierie et a reçu une attestation et un trophée des mains du Président de l’OIGC-BF pour marquer cela. « Je suis ému par le geste du conseil de l’Ordre des Ingénieurs en Génie Civil du Burkina Faso. Ce geste me revigore malgré l’âge et il me rend apte à réserver mes dernières forces en vue de contribuer encore au renforcement de la profession à travers les activités que nous allons mener », a déclaré le Président d’honneur de l’OIGC-BF.

« 10 ans, c’est vraiment un pas très significatif »

Il y a également eu la remise d’attestations de participation aux délégations des pays africains qui n’ont pas manqué le rendez-vous des 10 ans de l’OIGC-BF, à savoir celles du Mali, du Niger, de la Tunisie, de la Côte d’Ivoire, du Nigeria et de la Fédération africaine des organisations d’ingénieurs . « Le pas que le Burkina a fait depuis la création de son Ordre à aujourd’hui, c’est-à-dire 10 ans, c’est vraiment un pas très significatif dans le développement de l’ingénierie conseil même de façon générale au Burkina mais surtout sur le continent africain et plus précisément dans la zone de l’UEMOA parce que aujourd’hui il faut reconnaître que les 8 pays qui sont dans la zone de l’UEMOA sont en cours de création d’ordres. (….) Le premier pays d’ailleurs qui a pu expérimenter cela, c’est l’Ordre des ingénieurs conseils du Mali qui a été créé depuis 1997 », a fait savoir l’ingénieur Youssouf Fane, chargé de la formation au niveau de l’Ordre des ingénieurs conseils du Mali.

Les institutions sœurs et les sponsors honnorés

Également, les institutions sœurs de l’OIGC-BF ont reçu des certificats de reconnaissance. Il s’agit de la Chambre nationale des experts immobiliers du Burkina Faso, l’Ordre des architectes du Burkina Faso, l’Ordre des urbanistes du Burkina Faso et l’Ordre des géomètres experts du Burkina Faso.

Les sponsors de ces 10 ans de l’OIGC-BF n’ont pas été en reste au cours de cette soirée gala. Elles ont aussi reçu des attestations. Il s’agit des entreprises Cim Métal, sponsor officiel, l’Office nationale de l’eau et de l’assaisonnement (ONEA), sponsor Argent ; l’Agence des travaux d’infrastructures du Burkina (AGETIB), le Groupe COGEB, le Centre de gestion des cités (CEGECI), le Cabinet africain d’études et de maîtrise d’œuvre (CAEM), la Cimenterie du Faso (CIMAF), Bank Of Africa (BOA), Iamgold Essakane, la Société Nationale d’Aménagement des Terrains Urbains (SONATUR) et la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina (CCI-BF).

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page