Journée mondiale de l’environnement : Maminata Traoré/Coulibaly invite à « Restaurer l’équilibre entre les Hommes et la nature »

Le pays des Hommes intègres » a célébré en différé la journée mondiale de l’environnement ce samedi 25 juin 2022. 55e du genre, cette journée instituée par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), est vue comme une interpellation à l’endroit des décideurs du monde entier afin qu’ils trouvent une solution à la dégradation de l’écosystème.

« Une Seule Terre », c’est sous ce thème qu’a été célébrée la 55e journée mondiale de l’environnement. Pour le ministre de l’environnement, de l’énergie, de l’eau et de l’assainissement, Maminata Traoré/Coulibaly, le thème est interpellateur.

« Ce thème nous rappelle que la terre est la seule et l’unique planète habitable et par conséquent, nous devons mener des actions transformatrices afin de restaurer l’équilibre entre les Hommes et la nature et de créer un avenir meilleur pour tous », a-t-elle dit.

Il urge alors selon elle de prendre la question au sérieux. Elle a expliqué qu’il faudra trouver des solutions aux défis tels que la surexploitation des ressources naturelles et la pollution. Et ce, afin de rendre la lutte contre le changement climatique efficace.

Il faut noter que cette commémoration coïncide avec l’acte 3 de « l’opération Mana-Mana ». Pour la ministre, choisir de coupler ces deux événements est justifié. « Nous avons voulu coupler ces événements et donner plus de poids et plus de visibilité à cet événement », a-t-elle dit.

Elle a aussi souligné que la nécessité de l’assainissement de l’environnement n’est plus à démontrer. Environnement et pollution vont de pair selon ses dires. « Aujourd’hui, en débarrassant notre environnement des déchets, nous contribuons à améliorer notre cadre de vie », a-t-elle lancé.

L’impact des actions des entreprises sur l’environnement est indéniable. « Les activités des entreprises peuvent contribuer à la dégradation de l’environnement notamment la déforestation, les pollutions diverses », a déclaré le Président de la délégation consulaire des Hauts-Bassins, Al Hassan Sienou s’exprimant au nom des parrains.

Il reconnait par ailleurs,  la nécessité de changer de manière d’agir. « Il devient obligatoire pour tous de repenser nos modes actuels de production et de consommation », a-t-il interpelé.

Pour cette journée, il y avait au programme, une séance de nettoyage, un reboisement et la cérémonie commémorative de la journée mondiale de l’environnement.

Moriba KEITA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page