Éducation : Lionel Bilgo dit avoir appris « une leçon de vie » à Fada N’Gourma

Le ministre de l’Éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues nationales (MENAPLN), Lionel Bilgo a effectué une mission terrain ce vendredi 24 juin 2022 dans la région de l’Est. Il s’est agi pour lui de procéder à un suivi de l’examen du Baccalauréat et tenir des échanges avec le personnel du système éducatif.

Depuis le 21 juin 2022, les candidats à l’examen du Baccalauréat session 2022 sont à l’œuvre pour l’obtention du dudit diplôme. Afin d’apporter son soutien à tous les acteurs du système éducatif, le ministre en charge de l’éducation nationale, Lionel Bilgo a effectué le déplacement à Fada N’Gourma. Il en a profité pour lancer le sujet de Droit pour les filières techniques.

Évoquant les raisons de sa présence en territoire Gulmu, le ministre a laissé entendre qu’il est passé apporter son soutien et ses encouragements. Lionel Bilgo a souligné avoir appris « beaucoup des acteurs ». « Une leçon de vie pour moi face à la résistance de ces hommes et de ces femmes de cette localité qui est sous pression d’insécurité », a-t-il dit.

Pour lui, les acteurs sont la preuve de la résilience, car selon lui, « l’école résiste, notre système éducatif persiste et demeure ». C’est donc en ministre qui félicite ses agents que Lionel Bilgo s’est présenté dans la ville de Fada N’Gourma. « J’ai rencontré des femmes et des hommes convaincus que la paix reviendra », a-t-il signifié.

« L’opération casier vide »

À l’occasion de cette sortie terrain, le ministre a eu des rencontres d’échanges avec les acteurs du système éducation de la région de l’Est. Il a notamment eu une session de travail sur « l’opération casier vide » engagée par son département. Selon ses propos, il faudra se pencher sur le cas de la ressource humaine du ministère.

« La ressource humaine du système éducatif est en souffrance. Et cette souffrance est parfois due à une lenteur administrative, mais aussi due à de la négligence par endroit. Il est de notre devoir de régler certaines questions qui sont pendantes », a lancé Lionel Bilgo.

Le ministre lors des échanges avec les déplacés internes © Faso7

Dans ses explications, le ministre a souligné que cette opération va mobiliser environ 350 millions de F CFA. « L’opération casier vide » permettra selon les propos de Lionel Bilgo de vider certains dossiers en les traitants. Le but de cette opération est alors de démarrer la prochaine année scolaire sans ces « questions épineuses ».

Les questions épineuses sont de l’avis du ministre, les points en rapport avec les mandatements, la bonification, les reclassements et les examens et concours au sein du ministère. Lionel Bilgo veut alors assainir son département et offrir un ministère « sain » à tous les acteurs du système éducatif.

L’occasion faisant le larron, le ministre Bilgo a effectué une visite sur un camp de déplacés internes. À l’issue de cette visite, il a souligné qu’il a « rencontré des hommes et des femmes qui aspirent à vivre mieux que celle qu’ils mènent ». « C’est pour moi de rappeler notre commune responsabilité qui est de faire que cette paix légendaire revienne », a martelé Lionel Bilgo.

Basile SAMA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page