Éducation au Burkina Faso : Le PDSEB prend fin et laisse la place au PSDEBES

Une rencontre marquant la fin de la dixième et dernière Mission conjointe de suivi (MCS) du programme de développement stratégique de l’éducation de base et de l’enseignement secondaire (PDSEB 2012-2021) s’est tenue ce jeudi 23 juin 2022. La signature d’un aide-mémoire, le 10e du programme, par le ministre en charge de l’Éducation nationale, Lionel Bilgo et la représentante des partenaires techniques et financiers, Jil Haentges, a définitivement mis fin à l’échéance du programme en question.

Le rapport du PDSEB montre que certains indicateurs ont progressé sans atteindre leurs cibles de 2021. Malgré toutes ces difficultés, le ministre en charge de l’éducation, Lionel Bilgo, dit être satisfait du travail qui a été abattu. Un travail conjoint avec les partenaires techniques et financiers pour ainsi relever les multiples défis auxquels font face le système éducatif burkinabè, selon lui.

« On est en situation d’urgence. Et en situation d’urgence, il faut adapter les méthodes administratives et stratégiques. Et dans cette situation, le temps est très important. Donc on ne peut pas jouer avec le temps. C’est à partir de ce moment que l’ensemble des acteurs techniques et financiers du MENAPLN vont mettre en place les recommandations pour cette mission conjointe, afin de réaliser les activités et d’atteindre donc les objectifs qui ont été cités », a-t-il souligné.

Pour cette année 2022, le budget alloué au ministère en charge de l’éducation s’élève à plus de 582 milliards de francs CFA. Pour cela, les partenaires techniques et financiers (PTF) ont tenu à féliciter les autorités pour les efforts fournis dans le secteur de l’éducation.

« On a bien vu à travers les travaux de la mission conjointe que des progrès importants ont été réalisés au cours de l’année 2021. Des travaux importants sont abattus, mais des défis restent à être relevés dans l’éducation en situation d’urgence. On est là et on tient à resouligner notre disponibilité, notre engagement pour travailler ensemble avec les deux ministères en charge de l’éducation afin de réaliser les objectifs nationaux et garantir à tous les enfants burkinabé, l’accès à une éducation inclusive équitable et de qualité », a déclaré Jil Haentges, représentante du Chef de file des partenaires techniques et financiers.

Après la signature de l’aide-mémoire par Lionel Bilgo et Jil Haentges, rendez-vous a été pris pour avril 2023, pour la prochaine mission conjointe de suivi. Cette mission sera consacrée à l’examen du bilan annuel du plan d’action 2022 du Plan Stratégique de Développement de l’Éducation de Base et de l’Enseignement Secondaire (PSDEBES) qui constituant le nouveau référentiel du ministère en charge de l’éducation pour les quatre prochaines années.

Estelle GUIRA

FASO7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page