Site icon Faso7

Loumbila: La Croix-Rouge forme 139 pêcheurs en sauvetage nautique communautaire

Après la clôture de la formation des élèves du lycée départemental de Loumbila en natation, c’était au tour des pêcheurs de la commune de recevoir leur attestation après 3 mois de formation, ce 10 juin à Ouagadougou.

Au total, 139 pêcheurs venus de 10 villages de la commune de Loumbila ont reçu une formation en sauvetage. Une formation qui s’est déroulée en deux phases dont une phase théorique qui a duré 5 jours au sein de l’hôtel Dounia de Loumbila et une phase pratique qui a duré 3 mois et qui s’est déroulée dans le barrage de la commune.

Pour le chef de projet du service communautaire de la Croix-Rouge Burkinabè, Elodie Bationo, c’est depuis deux ans que le projet en sauvetage a été lancé au profit des pêcheurs. Et ce, au vu des multiples noyades qui ne cessent de se répéter dans les différents points d’eau de la commune de Loumbila. « Cette formation a été initiée enfin de les permettre de sauver des gens en cas de noyade et de prévenir les risques de noyade », a-t-elle déclaré.

Prévue pour durer 3 ans, le projet a débuté en 2020 et a déjà pu former 402 élèves en natation, 139 pêcheurs. Cela constitue un plus pour la Croix-Rouge Burkinabè selon les propos d’Élodie Bationo. Pour le représentant pays de la Croix-Rouge de Monaco, Dieudonné Tiemtoré, ladite formation est un satisfecit. « Nous sommes contents parce que les bénéficiaires ont pris le temps pour suivre cette formation », a-t-il affirmé.

Démonstration en sauvetage nautique de quelques bénéficiaires © Faso7

Les bénéficiaires ont, à travers une démonstration de sauvetage, montré ce qu’ils ont appris. Des kits ont été remis aux 10 villages qui ont pris part à cette formation. De son côté, Ilboudo Mohamadi, représentant des bénéficiaires, a remercié les partenaires qui ont pris l’initiative d’organiser une telle formation au profit de la commune, qui fait face depuis un certain temps à des noyades à répétition.

« Ce genre de projet est un plus pour nous, car, va permettre d’avoir plus de sauveteurs », a-t-il laissé entendre. Les kits reçus par les bénéficiaires sont composé de gilets, de bouées, de perches, une trousse de secours et une pirogue.

Estelle GUIRA (stagiaire)

Faso7

Quitter la version mobile