Burkina Faso: Des chefs coutumiers demandent « l’allègement de la situation sécuritaire » de Roch Kaboré

Les membres de la Coalition des chefs coutumiers ont organisé une assemblée générale ce 10 juin 2022 à Ouagadougou. À cette occasion, ils ont fait des doléances à l’endroit du pouvoir en place, dans le cadre de la situation nationale.

Le Wapassi-Naaba de Yamtenga qui est le porte-parole de cette coalition a demandé aux autorités de la Transition de redoubler encore plus de vigilance pour faire face à la crise sécuritaire. « Nous, Coalition des chefs coutumiers, n’avions pas connu le Burkina Faso ainsi. Nous avions connu un Burkina Faso où il faisait bon vivre, le pays était un havre de paix et de cohésion sociale ; ce qui a complètement changé aujourd’hui », a-t-il laissé entendre.

Il a par ailleurs fait une doléance concernant l’ancien président Roch Kaboré. « Nous demandons l’allègement de la situation sécuritaire de l’ex Président monsieur Roch Marc Christian Kaboré, car il a été Président et sa contribution dans ce combat est aussi importante (…). Le pays a besoin de tous ses fils et filles pour aider à surmonter cette étape très rude que notre patrie vit depuis quelques temps », a déclaré le Wapassi-Naaba de Yamtenga.

Il n’a pas manqué de saluer l’effort des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) ainsi que des Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) engagés sur le terrain de la lutte contre le terrorisme. « Nous sommes de tout cœur avec tous ces vaillants Hommes qui se battent chaque jour à savoir les Forces de défense, VDP, pour garantir la sécurité », a laissé entendre le porte-parole de la Coalition.

Une coalition apolitique

À cette rencontre, Issaka Sourwema, le ministre des Affaires Religieuses et Coutumières, s’est fait représenter par son chargé de mission le Baloum-Naaba de Goudrin au secteur 43 de Ouagadougou. Le représentant a promis aux membres de la coalition qu’il transmettra leurs doléances à son chef de département qui à son tour les adressera aux plus hautes autorités.

C’est le Naaba-Sanem de Tanwoko dans la province du Bazèga qui préside cette coalition. Il a expliqué que c’est compte tenu de la situation sécuritaire que la coalition a été créée en vue d’exprimer publiquement la réflexion de ses membres aux autorités en place ; dans le but d’aider à ramener la paix au Burkina Faso. Il a aussi précisé que l’organisation en question est apolitique et qu’elle reçoit en son sein tout chef coutumier du Burkina Faso.

Josué TIENDREBEOGO

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page