« À la vie à la mort » de Nathalie Tandia évoque la vie des couples confrontés à l’adultère et ses effets

Rossignol groupe a présenté sous les feux des projecteurs du ciné Burkina, le film intitulé « À la vie à la mort », le lundi 6 juin 2022. Il s’agit d’un film qui raconte le vécu d’un couple.

1 h 20. C’est la durée de « À la vie à la mort ». Un long-métrage qui retrace la vie conjugale d’un couple. Le scénario met en scène une jeune dame du nom de Rudice, épouse de Landry. Alors qu’elle vit l’amour parfait avec son mari, elle va voir sa quiétude être bouleversée par le décès de son enfant et l’arrivée de la fille adultérine de son mari.

Le cœur de Rudice se remplit alors de rage et de mépris. Alors que le couple tente de trouver l’équilibre, la mère de la fille adultérine refait surface et sème le trouble à nouveau dans le foyer de Rudice.

Plusieurs messages véhiculés

À travers ce film, ce sont plusieurs messages qui ont été véhiculés, selon la réalisatrice, Nathalie Tandia. Il s’agit, entre autres, de la tolérance et de l’amour du prochain. Il s’agissait aussi de décomplexer le sujet de l’adultère.

« C’est un sujet tabou et on n’en parle pas. Pourtant, il y a beaucoup de couples qui sont dans ce problème. C’est donc pour sensibiliser et demander aux femmes qui sont dans cette situation, qu’elles ne soient pas obligées de maltraiter les enfants de cette union, de leurs maris », a-t-elle indiqué.

Pour elle, le choix du titre consistait à dire que l’union doit rester toujours forte malgré les adversités de la vie. « Ce n’est pas parce que le mari s’est mal comporté qu’on va se séparer », a indiqué la réalisatrice.

« C’est intéressant les grands films quand il y a du suspens » (Candide Kabré) © Faso7

Plus de 9 millions de Francs CFA et 3 mois de durs labeurs, c’est ce qu’il a fallu pour pouvoir proposer ce film aux cinéphiles. Sur la promotion du film, le producteur, Jinès Nana, a expliqué qu’un plan est mis en œuvre pour faire voyager l’œuvre cinématographique. Mais en attendant, tout le public est invité à découvrir « À la vie à la mort », du 6 au 12 juin 2022 au Ciné Burkina.

« Quand ils vont finir de passer dans les salles, on va le mettre en ligne. Là, forcément, on n’a pas besoin de mille francs pour aller suivre le film. Juste avec la connexion internet sur YouTube pour pouvoir accéder et suivre ce film », a-t-il expliqué.

Des cinéphiles satisfaits

A en croire l’acteur principal du film, Franck Somé alias « Landry » dans le film, son rôle était une manière pour lui d’interpeller tout un chacun à rester fidèle à son partenaire.

Venus nombreux pour suivre le film, les cinéphiles étaient satisfaits à la fin de la projection. « C’est intéressant les grands films, quand il y a du suspens. Ce qui m’a touché, c’est qu’une femme puisse recueillir l’enfant adultérin », a laissé entendre entre deux sourires Candide Kabré, une cinéphile.

Joël THIOMBIANO (Stagiaire)

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page