Technologie de santé : Le Centre de recherche en santé de Nouna lance officiellement le projet « Health Tech »

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Pr Frédéric Ouattara, a présidé ce lundi 6 juin 2022, à Ouagadougou, la cérémonie de lancement du projet ‘’Plateforme pour le dialogue et l’action sur les technologies de la santé en Afrique’’, dénommé plateforme « Health Tech ».

Dans le but de rendre accessible les données sur des nouvelles technologies dans le domaine de la santé, le Centre de recherche en santé de Nouna (CRSN) en collaboration avec l’Institut africain de politique de développement (AFIDDEP), a mis en œuvre au Burkina Faso un projet intitulé ‘’Plateforme pour le dialogue et l’action sur les technologies de la santé en Afrique’’ appelé plateforme « Health Tech ».

La plateforme « Health Tech » est financée par la Fondation Bill & Melinda Gates

Le responsable institutionnel du projet, Dr Ali Sié, par ailleurs, directeur du CRSN, a indiqué que l’objectif du projet est de mettre en place une plateforme « Health Tech » afin de promouvoir et faciliter des discussions éclairées, objectives, ouvertes et équilibrées sur le développement et l’utilisation des nouvelles technologies de santé pour lutter contre les problèmes de santé en Afrique.

« Ce projet cherche à ouvrir un dialogue sain ou un débat sain et équilibré autour de ces technologies (…). Nous pensons que tous les acteurs que ce soient les décideurs, les chercheurs, les régulateurs, la communauté surtout à travers les OSC, que tout le monde puisse contribuer à ce forum-là, qui est un forum ouvert pour débattre franchement pour apporter des idées pour que l’Afrique soit au rendez-vous du développement technologique. Que nous ne soyons pas seulement que des consommateurs. Que nous consommons ce que les autres ont déjà fait avec respect. Et également, que ça s’adapte à nos conditions mais également que nous soyons au rendez-vous de la production de ces technologies-là. Nous voulons être à la fois producteurs et consommateurs », Dr Ali Sié.

 

« Health Tech », un lieu d’échanges

Par ailleurs, le directeur du CRSN a fait savoir que le projet a pour ambition de créer un cadre de dialogue et de plaidoyer africain pour une meilleure connaissance, acceptabilité et appropriation des nouvelles technologies de santé.

Plusieurs technologies sont en cours de développement ou d’expérimentation dans le cadre du projet « Helth Tech » selon le Dr Ali Sié © Faso7

Dr Ali Sié a aussi précisé que le projet va couvrir toute l’Afrique subsaharienne et que la première phase va se dérouler au Burkina Faso et en Ouganda. A l’en croire, plusieurs technologies susceptibles de transformer la trajectoire de la santé en Afrique sont en cours de développement ou d’expérimentation. Ces technologies vont bénéficier de l’accompagnement du projet « Health Tech ». Il s’agit des lecteurs de gènes pour le contrôle et l’élimination du paludisme, les vaccins ARNm et ARNi, les drones, la biologie synthétique, l’intelligence artificielle etc.

Un projet financé par la Fondation Bill & Melinda Gates

Le co-président de cette cérémonie de lancement, le ministre en charge de l’Enseignement supérieur, le Pr Frédéric Ouattara, dans son allocution, a tenu à féliciter les initiateurs du projet. Pour lui, la plateforme « Health Tech » sera un lieu d’échanges sur les technologies pour les chercheurs, les journalistes, les organisations de la société civiles et tous les acteurs afin de trouver des solutions pour résoudre les problèmes de santé en Afrique.

« La plateforme pour nous, constitue un médium qui va permettre un échange fructueux » (Pr Frédéric Ouattara) © Faso7

« Plusieurs technologies sont actuellement développées en matière de santé. Il faut savoir que ces technologies sont souvent loin de la population, celle qui se sent concerner par la santé publique. La plateforme pour nous constitue un médium qui va permettre un échange fructueux (…) et poser des problèmes afin de trouver des voix et moyens liés à la technologie pour résoudre les problèmes de santé », a-t-il laissé entendre.

Il faut noter que le projet « Health Tech » est financé par la Fondation Bill & Melinda Gates (BMGF). Il a débuté en 2021 et prendra fin en 2023.

Lire aussiBurkina Faso : Le projet « Health tech » expliqué aux Hommes de médias

Lazard KOLA

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page