Seydou Traoré : « Un intellectuel qui ignore son histoire n’a pas d’avenir »

Ce samedi 4 juin 2022 à Ouagadougou, les sénoufo célèbrent leurs journées culturelles. C’est sous le thème « identité culturelle sénoufo et modernité : défis et perspectives », que cette ethnie parmi la soixantaine au Burkina Faso a  marqué une pause pour valoriser sa  culture.

Initiées depuis 2009, les journées culturelles Sénoufo visent à porter haut le flambeau de l’ethnie.  Pour l’édition  2022, le thème retenu pour le rendez-vous est « Identité culturelle sénoufo et modernité : défis et perspectives ».

Une occasion selon le président du comité d’organisation, Seydou Traoré, de réfléchir à comment préserver la culture et les valeurs ancestrales. Il est aussi revenu sur la place de la culture dans le développement. Pour lui, la culture doit être la base de toute chose.

« Nous sommes des intellectuels, mais un intellectuel qui ignore son histoire, qui ignore qui il est, n’a pas d’avenir. Les conseils que nous avons reçus de nos anciens, parents, nous ont amenés à nous mobiliser et à faire en sorte que cette culture qui est tant chère pour nous ne disparaisse pas », a-t-il déclaré.

Pour sa part, le parrain de l’activité, Charles Ouattara, a indiqué que la fierté qui anime ce peuple doit les amener à réaffirmer l’identité culturelle sénoufo. Il prône alors une implication des jeunes afin de les « pousser à beaucoup plus d’intégrité ».

« Comme toutes les cultures, notre culture est confrontée à une mondialisation qui menace l’identité (…). C’est le manque d’intégrité qui amène les jeunes à abandonner, à avoir honte de leur culture. Il ne faut pas que nos jeunes aient honte. Il faut qu’ils soient le porte-flambeau de cette culture »,  a-t-il affirmé.

De son côté, Mélégué Traoré, conférencier du jour, a expliqué que la fierté d’appartenir à une ethnie doit être proclamée. « Du moment où vous n’êtes pas fiers de votre communauté, il n’y a pas moyen que vous évoluez positivement », a-t-il lancé.

Il faut noter que l’édition 2022 est une édition de relance. En 2014, cette journée a connu une suspension. Les organisateurs visent alors l’objectif de mobiliser toutes les ressources, afin que la culture sénoufo puisse vivre et se manifester.

En guise d’information, il faut retenir que l’ethnie sénoufo est un peuple qui occupe une région étirée et située au Sud-ouest du Burkina Faso. Les Sénoufos sont répartis principalement sur les provinces du Kénédougou et de la Léraba où on les trouve plus nombreux.

Le nom « sénoufo » est un terme Bambara du Haut-Niger qui veut dire la « langue des cultivateurs ».

Faso7

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page